Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour le Vatican, la violence au nom de Dieu est une « hérésie »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7235
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Pour le Vatican, la violence au nom de Dieu est une « hérésie »   Dim 19 Jan - 14:42

À la demande de la Congrégation pour la doctrine de la foi, la Commission théologique internationale s’est penchée sur la question délicate du rapport entre le monothéisme et la violence. Dans un travail publié samedi 18 janvier, les théologiens catholiques rappellent le lien entre respect de Dieu et respect de l’homme.

19/1/14 - 14 H 54

« Au regard de la foi chrétienne, la violence “au nom de Dieu” est une hérésie pure et simple. » Telle est la conviction de la Commission théologique internationale (CTI), qui vient de publier un important document intitulé « Le monothéisme chrétien contre la violence », fruit de cinq ans de travaux. Sans nier « les égarements coupables et répétés » des chrétiens dans l’histoire, pas plus que la présence dans les Écritures « de pages (…) impressionnantes et difficiles à interpréter » – du déluge envoyé par Dieu à la destruction de Sodome et Gomorrhe, en passant par les calamités infligées à l’Égypte, ou les innombrables violences commises à l’occasion de la conquête de la Terre promise… – les « théologiens du pape » estiment que les conditions sont aujourd’hui réunies pour « congédier de manière irréversible du christianisme l’ambiguïté de la violence religieuse ».

LE DISCOURS DE RATISBONNE
C’est à la demande de la Congrégation pour la doctrine de la foi, après l’intense controverse déclenchée en 2006 par le discours du pape Benoît XVI à Ratisbonne qui visait justement à condamner la violence exercée au nom de la religion, que la CTI s’est attelée à cette tâche ardue : réfuter l’idée communément admise selon laquelle le monothéisme, en raison de sa prétention à la vérité, serait intrinsèquement source d’intolérance, à l’inverse du polythéisme ou du relativisme, supposés être les seuls capables d’apporter la paix… « L’intolérance n’est essentielle qu’au monothéisme », affirmait ainsi le philosophe allemand Arthur Schopenhauer. « Un Dieu unique est, d’après sa nature, un Dieu jaloux, qui n’en laisse vivre aucun autre. Au contraire, les dieux polythéistes, d’après leur nature, sont tolérants. Voilà pourquoi les religions monothéistes seules nous donnent le spectacle des guerres, des persécutions, des tribunaux hérétiques, comme celui du bris des images des autres dieux », poursuivait-il. Un préjugé que l’actualité ne cesse d’alimenter, comme en témoigne cette étude de l’institut de recherche américain Pew Forum montrant que les conflits religieux internes ont atteint, en 2012, un niveau inégalé.

IDÉE FAUSSE
La tâche était donc rude. Une sous-commission, présidée par le P. Philippe Vallin, prêtre du diocèse de Nancy et professeur à la faculté de théologie catholique de l’Université de Strasbourg, s’y est attelée, en lien avec l’ensemble des membres. Plutôt qu’un traité de théologie, qui aurait supposé l’exhaustivité des références, ou la « réfutation apologétique », elle a préféré le style – assez inédit – du « témoignage argumenté ». Le résultat, approuvé le 6 décembre et publié ce samedi dans son intégralité dans la revue jésuite italienne Civiltà cattolica – et en résumé dans l’Osservatore romano (1) – démontre combien cette idée est fausse et s’appuie sur « un nombre non négligeable de motifs d’incompréhension de la doctrine ».

Méthodiquement, au fil de ces quarante pages, la CTI « dénoue les liens accidentels » qui ont pu se tisser dans l’histoire entre christianisme et violence religieuse, interprète « correctement » les pages de la Bible qui semblent légitimer cette dernière et finalement « neutralise » la justification religieuse de la violence. « Aucune concession ici à l’air du temps mais une conviction qui jaillit du cœur même de l’Évangile », assure son secrétaire général, le dominicain français Serge-Thomas Bonino. Le texte déploie son argumentation à partir de mort et de la résurrection de Jésus qui a refusé de répondre au mal par le mal. Au passage, les « théologiens du pape » prennent soin de démonter ce qui aurait pu apparaître comme une façon pour le christianisme de se « défausser » : soit en distinguant la pureté du dogme (la foi) des errements de ses adeptes (la religion), soit en considérant que le « mystère trinitaire » l’éloigne des monothéismes juif et musulman…

LE CHRISTIANISME N’A PAS TOUJOURS ÉTÉ À LA HAUTEUR
Au final, pour la CTI, la proposition doit même être inversée : la foi dans le Dieu unique doit au contraire être reconnue comme « principe et source de l’amour entre les hommes ». « Certes le christianisme n’a pas toujours été à la hauteur de cet appel à la fraternité universelle que nous a lancé le Christ, mais la déclaration du concile Vatican II sur la liberté religieuse, la démarche de repentance entamée Jean-Paul II lors du jubilé de l’an 2000 ont marqué des tournants », souligne le P. Bonino. Des tournants qui ont permis au christianisme de traduire concrètement le lien fondamental existant dans toute religion entre respect de Dieu et respect de l’homme. D’où l’appel lancé en filigrane aux autres monothéismes à se livrer au même exercice de relecture critique de leur histoire et de réinterprétation de leurs textes fondamentaux : « Il doit être clairement reconnu par toutes les religions et tous ceux qui en ont la charge que l’usage de la violence et de la terreur est certainement, et de toute évidence, une corruption de l’expérience religieuse. » Un point capital pour le dialogue interreligieux et pour une reconnaissance de la contribution des religions à la vie sociale et politique.

Anne-Bénédicte HOFFNER

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
 
Pour le Vatican, la violence au nom de Dieu est une « hérésie »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retraite pour les Jeunes: La Vraie Vie en Dieu
» Faites tout votre possible pour être finalement trouvés par Dieu sans tache et sans défaut et dans la paix. — 2 Pierre 3:14.
» "Tout ce que vous faites, faites-le pour Dieu", nous dit la Vierge Marie !
» Pour Dan: notre cerveau est-il programmé pour croire?
» Peut on parler de/définir Dieu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Les informations internationales-
Sauter vers: