Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En Terre sainte, le pape François a fait de la politique, en religieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7067
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: En Terre sainte, le pape François a fait de la politique, en religieux   Ven 30 Mai - 21:21

Le pape a achevé lundi 26 mai un voyage très chargé sur les lieux saints, où il a aussi manifesté sa sensibilité aux souffrances actuelles du Proche-Orient.

27/5/14 - 17 H 12

Il a engagé ses moyens spirituels pour une initiative de paix israélo-palestinienne.

Il a mis en valeur un œcuménisme se voulant d’abord fraternel.

Un incendie d’origine criminelle qui se déclare dans une église catholique de Jérusalem. L’annonce d’un plan de construction de 50 logements dans un quartier de colonisation à Jérusalem-Est. Tombées pendant le voyage du pape François en Terre sainte, du 24 au 26 mai, ces nouvelles rappellent la dure réalité des tensions qui minent cette région.

Celui qui souhaite que son Église se porte « comme un hôpital de campagne sur un champ de bataille » a montré sur le terrain proche-oriental qu’il savait approcher et toucher les souffrances, au plus près. Ces trois jours, très denses, l’auront vu ainsi s’adresser à des réfugiés irakiens et syriens en Jordanie, déjeuner avec des Palestiniens en difficultés à Bethléem ou s’inviter à Jérusalem à une table de franciscains, à la dernière minute pour ne rien déranger aux habitudes.

L’image la plus spectaculaire de cette Église qui « sort d’elle-même jusqu’au dehors », autre de ses expressions, le pape François l’a donnée en descendant de sa papamobile dimanche pour se recueillir debout en silence devant la barrière de sécurité israélienne, y posant la main et le front. Imprévu au programme, ce geste, d’emblée critiqué dans l’État hébreu, reprenait l’attitude juive face au Mur des lamentations, comme pour rejoindre le fond de la conscience israélienne.

DU DIPLOMATIQUE AU SPIRITUEL
Avec, autre surprise, une invitation à une prière pour la paix au Vatican faite aux présidents israélien et palestinien, Shimon Peres et Mahmoud Abbas, et, le lendemain, un arrêt au mémorial des victimes d’attentats, côté israélien, le pape a imprimé une tonalité politique à son voyage, qui montre une Église au cœur des dossiers internationaux. Au mois d’août, son prochain déplacement le plongera dans les problèmes de la péninsule coréenne. « Il entame une procédure pour que l’Église soit beaucoup plus présente dans le monde, dans la réalité », estimait récemment dans La Croix le fondateur de la Communauté de Sant’Egidio, Andrea Riccardi.

Mais avec ses propres moyens de combat. « Je ne crois pas que la diplomatie l’a emporté dans cette visite. Ce n’est pas forcément le retour de la diplomatie vaticane », estime une haute source diplomatique : « Le pape s’est impliqué (NDLR : dans le dossier israélo-palestinien) mais sous une autre forme, celle du spirituel, son outil à lui. » « François a su être politique en étant religieux, exclusivement religieux », résume Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient.

Dans sa conférence de presse au vol retour de Tel-Aviv lundi soir, le pape François a lui-même clarifié en ce sens la nature de son initiative pour la paix. « Ce ne sera pas pour faire une médiation ou pour chercher des solutions. Non, nous nous réunirons pour prier, seulement », a-t-il précisé. Même approche s’agissant du statut de Jérusalem : « Je ne me sens pas compétent pour dire il faut faire ceci ou cela (…) Ce sera la ville de la paix des trois religions. C’est un point de vue religieux. » La chaleureuse accolade du pape argentin à ses deux compatriotes juif et musulman dans la Ville sainte restera à cet égard comme une autre image emblématique du message de ce voyage.

LA RELIGION COMME SOLUTION
« Le pape fait de la religion une partie de la solution au lieu qu’elle soit perçue comme une complication », résume le prêtre palestinien Jamal Khadar dans l’International New York Times. « Il y a un appel à la religion pour sortir de l’impasse au Proche-Orient, pour combattre la violence faite au nom de Dieu », confirme Gian Maria Vian, directeur de l’Osservatore Romano, présent dans la délégation pontificale du voyage : « Peres, Abbas et le roi de Jordanie, chacun a reconnu au pape François une autorité sans égale et fait appel à lui. L’invitation du pape au Vatican répond à cet appel ».

La visite du pape a manifesté aussi une volonté de surmonter les tensions entre religions et en leur sein, à commencer par celles entre chrétiens. À l’origine du pèlerinage, l’œcuménisme a pris une coloration fraternelle dans la complicité manifestée entre le pape François et le patriarche de Constantinople, Bartholomeos, qui se seront rencontrés quatre fois à Jérusalem. Une relation étroite chère au pape, pour qui « on ne peut pas faire l’unité dans un congrès de théologie ».

Lui a cherché à la faire par une prière commune du Notre Père, récité par toutes les Églises chrétiennes réunies au Saint-Sépulcre, dimanche soir. Au-delà de l’œcuménisme, il a repris le lendemain matin cette prière en la glissant au Mur des lamentations. « Le Notre Père est un fil rouge de ce voyage », estime Gian Maria Vian. Le pape y a fait allusion au retour, en souriant : « Ces derniers jours, j’ai eu le temps de prier le Notre-Père, un peu ». Cette paternité commune alimente un sentiment de fraternité, que le pape, à travers les 14 interventions qu’il a prononcées pendant ce voyage, a voulu sans cesse raviver.

Sébastien Maillard (à Rome)
27/5/14 - 17 H 12

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/En-Terre-sainte-le-pape-Francois-a-fait-de-la-politique-en-religieux-2014-05-27-1157065
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
 
En Terre sainte, le pape François a fait de la politique, en religieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La simplicité ne s'invente pas. (Le pape François se fait en vérité le serviteur des serviteurs de Dieu)
» La Semaine Sainte avec le Pape François
» Le pape François à Sainte-Marthe : « La confession n’est pas un instrument de torture ! »
» Le pape François va remercier la Vierge Marie à Sainte-Marie-Majeure
» L'homélie du Pape François

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Les informations internationales-
Sauter vers: