Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mouche de l'Antarctique, insecte de l'extrême au génome minuscule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7235
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: La mouche de l'Antarctique, insecte de l'extrême au génome minuscule   Mar 19 Aoû - 17:17



La mouche de l'Antarctique possède le plus petit génome jamais décrypté chez un insecte, révèle une étude

La mouche de l'Antarctique possède le plus petit génome jamais décrypté chez un insecte, selon une nouvelle étude publiée mardi dans la revue Nature.

Les larves de ce petit insecte dépourvu d'ailes sont capables de survivre deux hivers de suite dans des conditions extrêmes. Au stade adulte, la mouche (Belgica antarctica) vit à peine 10 jours, juste le temps de se reproduire et de pondre.

L'espèce aptère - qui malgré son centimètre de long est le plus grand animal purement terrestre de l'Antarctique - survit en outre après avoir perdu jusqu'à 70 % de l'eau contenue dans ses cellules.

Tout cela, avec un génome de seulement 99 millions de paires de base (les briques élémentaires de l'ADN), soit 32 fois moins qu'un être humain (3,2 milliards de paires de base).

« C'est minuscule. Ça été une surprise énorme », affirme Joanna Kelley, biologiste à l'Université américaine de l'État de Washington, qui a participé à l'étude.

Selon la chercheuse, ce génome réduit est probablement le fruit « d'une adaptation à un environnement extrême ». « Il y a d'autres mouches, ou diptères, sur certaines des îles de la zone subantarctique. Ce serait vraiment très intéressant de voir si elles possèdent un génome similaire ou pas », explique-t-elle.

Seul insecte du continent glacé, cette mouche aurait fait face à de fortes pressions en termes de sélection naturelle au cours de son évolution. Les biologistes ont en effet découvert une abondance de gènes associés au développement et à la régulation du métabolisme.

Par comparaison avec les moustiques ou d'autres espèces de mouches, Belgica antarctica est dotée d'un génome très « économe », où les séquences génétiques ne produisant pas de protéines sont réduites au strict minimum.

Cette découverte mène les biologistes à se poser de nombreuses questions sur l'évolution génétique des espèces, notamment sur la taille du génome et ses conséquences.

http://techno.ca.msn.com/science/la-mouche-de-lantarctique-insecte-de-lextr%C3%AAme-au-g%C3%A9nome-minuscule-1
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
 
La mouche de l'Antarctique, insecte de l'extrême au génome minuscule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la mouche s'oriente grâce à la polarisation de la lumière
» [Insecte] La mouche, le moucheron, le doublet.
» anti mouche, moustique, fourmi ect
» libellule, araignée et insecte fossiles
» [Cantharis fusca] Insecte Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: La science-
Sauter vers: