Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 6 juillet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7154
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 6 juillet   Dim 5 Juil - 18:12

Lundi de la 14e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,18-26.

En ce temps-là, tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean le Baptiste, voilà qu’un notable s’approcha. Il se prosternait devant lui en disant : « Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. »
Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples.
Et voici qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par-derrière et toucha la frange de son vêtement.
Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. »
Jésus se retourna et, la voyant, lui dit : « Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.
Jésus, arrivé à la maison du notable, vit les joueurs de flûte et la foule qui s’agitait bruyamment. Il dit alors :
« Retirez-vous. La jeune fille n’est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui.
Quand la foule fut mise dehors, il entra, lui saisit la main, et la jeune fille se leva.
Et la nouvelle se répandit dans toute la région.

Commentaire du jour

Saint Romanos le Mélode (?-v. 560), compositeur d'hymnes
Hymne 23, Sur l'hémorroïsse (trad. SC 114, p. 87 rev.)

« Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée »

Comme la femme souffrant d'hémorragie je me prosterne devant toi, Seigneur, pour que tu me délivres de la souffrance et que tu m'accordes le pardon de mes fautes, afin qu'avec componction de cœur je te crie : « Sauveur, sauve-moi »...

Elle allait à toi en se cachant, Sauveur, car elle te prenait pour un simple humain, mais sa guérison lui a enseigné que tu étais Dieu et homme tout ensemble. En secret elle a touché ta frange, craignant dans son âme..., se disant : « Comment me ferai-je voir de celui qui observe tout, moi qui porte la honte de mes fautes ? Si le Tout-Pur voit le flux de sang, il s'écartera de moi comme impure, et ce sera pour moi plus terrible que ma plaie, s'il se détourne de moi malgré mon cri : Sauveur, sauve-moi.

« En me voyant, tout le monde me bouscule : ' Où vas-tu ? Prends conscience de ta honte, femme, sache qui tu es, et de qui tu voudrais t'approcher maintenant ! Toi, l'impure, approcher le Tout-Pur ! Va-t'en te purifier, et quand tu auras essuyé la tache que tu portes, alors tu iras vers lui en criant : Sauveur, sauve-moi. '

« — Vous cherchez à me causer plus de peine que mon propre mal ? Je sais que lui il est pur, et c'est bien pour cela que j'irai à lui, pour être délivrée de l'opprobre et de l'infamie. Ne m'empêchez donc pas...de crier : Sauveur, sauve-moi.

« La source épanche ses flots pour tous : de quel droit la bouchez-vous ? ... Vous êtes témoins de ses guérisons... Tous les jours il nous encourage en disant : ' Venez à moi, vous que les maux accablent ; moi, je pourrai vous soulager ' (Mt 11,28). Il aime faire le don de la santé à tous. Et vous, pourquoi me rudoyez-vous en m'empêchant de lui crier... : Sauveur, sauve-moi ? »...

Celui qui sait toutes choses...se retourne et dit à ses disciples : « Qui vient de toucher ma frange ? (Mc 5,30)... Pourquoi me dis-tu, Pierre, qu'une grande foule me presse ? Ils ne touchent pas ma divinité, mais cette femme, en touchant mon vêtement visible, a saisi ma nature divine, et elle a acquis la santé en me criant : Seigneur, sauve-moi...

« Prends courage à présent, femme... Sois donc désormais en bonne santé... Ceci n'est pas l'ouvrage de ma main, mais l'œuvre de ta foi. Car beaucoup ont touché ma frange, mais sans obtenir la force, parce qu'ils n'apportaient pas de foi. Toi, tu m'as touché avec beaucoup de foi, tu as reçu la santé, c'est pourquoi je t'ai amenée maintenant devant tous, pour que tu dises : Sauveur, sauve-moi. »

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 47

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 6 juillet   Lun 6 Juil - 5:02

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study





Lundi 6 Juillet 2015

Sainte Marie Goretti, Vierge et Martyr
Morte en 1902. Poignardée par un voisin qui essayait d’abuser d’elle, cette jeune italienne de 12 ans lui pardonna avant de mourir. Elle fut canonisée en 1950.

14ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année B






(Première lecture)
Livre de la Genèse 28 : 10 à 22a


« Il eut un songe : une échelle était dressée, et des Anges de DIEU montaient et descendaient. Le SEIGNEUR dit… »

En ces jours-là,
Jacob partit de Bershéba et se dirigea vers Harane.
Il atteignit le lieu où il allait passer la nuit
car le Soleil s’était couché.
Il y prit une pierre pour la mettre sous sa tête,
et dormit en ce lieu.
Il eut un songe :
voici qu’une échelle était dressée sur la terre,
son sommet touchait le Ciel,
et des Anges de DIEU montaient et descendaient.
Le SEIGNEUR se tenait près de lui. IL dit :
« JE SUIS le SEIGNEUR,
le DIEU d’Abraham ton père,
le DIEU d’Isaac.
La terre sur laquelle tu es couché,
Je te la donne, à toi et à tes descendants.
Tes descendants seront nombreux
comme la poussière du sol,
vous vous répandrez à l’orient et à l’occident,
au nord et au midi ;
en toi et en ta descendance
seront bénies toutes les familles de la Terre.
Voici que JE SUIS avec toi ;
Je te garderai partout où tu iras,
et Je te ramènerai sur cette terre ;
car Je ne t’abandonnerai pas
avant d’avoir accompli ce que Je t’ai dit. »
Jacob sortit de son sommeil et déclara :
« En VÉRITÉ, le SEIGNEUR est en ce LIEU !
Et moi, je ne le savais pas. »
Il fut saisi de crainte et il dit :
« Que ce LIEU est REDOUTABLE !
C’est vraiment la MAISON de DIEU,
la PORTE du CIEL ! »
Jacob se leva de bon matin,
il prit la pierre qu’il avait mise sous sa tête,
il la dressa pour en faire une stèle,
et sur le sommet il versa de l’huile.
Jacob donna le nom de BÉTHEL (c’est-à-dire : MAISON DE DIEU)
à ce lieu qui auparavant s’appelait Louz.
Alors Jacob prononça ce vœu :
« Si DIEU est avec moi,
s’il me garde sur le chemin où je marche,
s’il me donne du pain pour manger
et des vêtements pour me couvrir,
et si je reviens sain et sauf à la maison de mon père,
le SEIGNEUR sera mon DIEU.
Cette PIERRE dont j’ai fait une STÈLE
sera la MAISON de DIEU. »


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








A l’abri chez le DIEU TRÈS-HAUT


[Psaume 90 (91) ; entièrement]



Psaume 90 (91) : 1 et 2, 3a et 4, 14 et 15ab

R/ Mon DIEU, dont je suis sûr !

Quand je me tiens sous l’ABRI du TRÈS-HAUT
et repose à l’Ombre du PUISSANT,
je dis au SEIGNEUR : « Mon REFUGE,
mon REMPART, mon DIEU, dont je suis sûr ! »
R/

C’est LUI qui te sauve des filets du chasseur
IL te COUVRE et te PROTÈGE.
Tu trouves sous SON AILE un REFUGE :
SA FIDÉLITÉ est une ARMURE, un BOUCLIER.
R/

« Puisqu’il s’attache à Moi, Je le délivre ;
Je le défends, car il connaît Mon NOM.
Il M’appelle, et Moi, Je lui réponds ;
Je SUIS avec lui dans son épreuve. »
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 9 : 18 à 26

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Notre SAUVEUR, le CHRIST JÉSUS, a détruit la mort ;
IL a fait resplendir la VIE par l’Évangile.
Alléluia.
(2 Tm 1, 10)




« Ma fille est morte à l’instant ; mais viens, et elle vivra »

En ce temps-là,
tandis que JÉSUS parlait aux disciples de Jean le Baptiste,
voilà qu’un notable s’approcha.
Il se prosternait devant LUI en disant :
« Ma fille est morte à l’instant ;
mais viens lui imposer la main,
et elle vivra. »
JÉSUS se leva et le suivit, ainsi que Ses Disciples.

Et voici qu’une femme
souffrant d’hémorragies depuis douze ans
s’approcha par derrière
et toucha la frange de SON VÊTEMENT.
Car elle se disait en elle-même :
« Si je parviens seulement à toucher SON VÊTEMENT,
je serai sauvée. »
JÉSUS se retourna et, la voyant, lui dit :
« Confiance, MA FILLE !
Ta foi t’a sauvée. »
Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.

JÉSUS, arrivé à la maison du notable,
vit les joueurs de flûte
et la foule qui s’agitait bruyamment.
IL dit alors :
« Retirez-vous.
La jeune fille n’est pas morte : elle dort. »
Mais on se moquait de LUI.
Quand la foule fut mise dehors,
IL entra, lui saisit la main,
et la jeune fille se leva.
Et la nouvelle se répandit dans toute la région.


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris












Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=06/07/2015


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 6 juillet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 11 juillet
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: