Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 15 juillet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 6974
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 15 juillet    Mar 14 Juil - 19:10

Mercredi de la 15e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,25-27.

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits.
Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.
Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.

Commentaire du jour

Saint Hilaire (v. 315-367), évêque de Poitiers et docteur de l'Église
La Trinité 2, 6-7 (trad. DDB 1981, p. 67s rev.)

« Personne ne connaît le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler »

Le Père est celui de qui vient tout ce qui existe. Lui-même, dans le Christ et par le Christ, est l'origine de tout. En plus, il est en lui-même son être, et il ne reçoit pas d'ailleurs ce qu'il est… Il est infini parce qu'il n'est pas en quelque endroit, mais que tout est en lui… Il est toujours avant le temps, le temps vient de lui. Si ta pensée lui court après et si tu crois atteindre les limites de son être, tu le trouveras toujours, car lorsque tu progresses sans cesse vers lui, le but où tu te diriges est toujours plus loin… Telle est la vérité du mystère de Dieu, telle est l'expression de la nature incompréhensible du Père… Pour l'exprimer, la parole ne peut que se taire ; pour le sonder, la pensée reste inerte ; et pour le saisir, l'intelligence se sent à l'étroit.

Et pourtant, ce nom de Père indique sa nature : il n'est que Père. Car il ne reçoit pas d'ailleurs, à la manière des hommes, le fait d'être Père. Il est l'Éternel Inengendré… Il est connu seulement du Fils, puisque « personne ne connaît le Père, si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils a voulu le révéler », et « personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père. » Tous deux se connaissent l'un l'autre et cette connaissance mutuelle est parfaite. Donc, puisque « personne ne connaît le Père, si ce n'est le Fils », n'ayons du Père que la pensée conforme à ce que nous en a révélé le Fils, qui seul est « le témoin fidèle » (Ap 1,5).

Mieux vaut penser à ce qui concerne le Père que d'en parler. Car toute parole est impuissante à traduire ses perfections… Nous ne saurions que reconnaître sa gloire, en avoir une certaine idée et essayer de la préciser par notre imagination. Mais le langage de l'homme ressent son impuissance et les mots n'expliquent pas la réalité telle qu'elle est… Ainsi, on a beau reconnaître Dieu, il faut renoncer à le nommer : quels que soient les mots employés, ils ne pourraient pas exprimer Dieu tel qu'il est, ni traduire sa grandeur… Il nous faut croire en lui, essayer de le comprendre et l'adorer ; ce faisant, nous parlerons de lui.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1310
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 15 juillet    Mer 15 Juil - 5:24

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study




Mercredi 15 Juillet 2015

Saint Bonaventure, Évêque et Docteur de l’Église
Mort en 1274. En 1257, cet éminent théologien devint le septième ministre général de l’ordre des Frères mineurs qu’il dirigea avec sagesse.

15ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année B







(Première lecture)
Livre de l’Exode 3 : 1 à 6, 9 à 12


« L’Ange du SEIGNEUR lui apparut dans la flamme d’un buisson en feu »

En ces jours-là,
Moïse était berger du troupeau de son beau-père Jéthro,
prêtre de Madiane.
Il mena le troupeau au-delà du désert
et parvint à la MONTAGNE de DIEU, à l’Horeb.
L’Ange du SEIGNEUR lui apparut dans la flamme
d’un buisson en feu.
Moïse regarda : le buisson brûlait
sans se consumer.
Moïse se dit alors :
« Je vais faire un détour
pour voir cette chose extraordinaire :
pourquoi le buisson ne se consume-t-il pas ? »
Le SEIGNEUR vit qu’il avait fait un détour pour voir,
et DIEU l’appela du milieu du buisson :
« Moïse ! Moïse ! »
Il dit :
« Me voici ! »
DIEU dit alors :
« N’approche pas d’ici !
Retire les sandales de tes pieds,
car le LIEU où tu te tiens est une TERRE SAINTE ! »
Et IL déclara :
« JE SUIS le DIEU de ton père,
le DIEU d’Abraham, le DIEU d’Isaac, le DIEU de Jacob. »
Moïse se voila le visage
car il craignait de porter son regard sur DIEU.
Le SEIGNEUR dit :
« Maintenant, le cri des fils d’Israël est parvenu jusqu’à Moi,
et J’ai vu l’oppression que leur font subir les Égyptiens.
Maintenant donc, va !
Je t’envoie chez Pharaon :
tu feras sortir d’Égypte Mon PEUPLE, les fils d’Israël. »
Moïse dit à DIEU :
« Qui suis-je pour aller trouver Pharaon,
et pour faire sortir d’Égypte les fils d’Israël ? »
DIEU lui répondit :
« JE SUIS avec toi.
Et tel est le SIGNE que c’est Moi qui t’ai envoyé :
quand tu auras fait sortir d’Égypte Mon PEUPLE,
vous rendrez un CULTE à DIEU sur CETTE MONTAGNE. »


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Je veux dire merci au SEIGNEUR

Du recueil de David.

[Psaume 102 (103) ; entièrement]



Psaume 102 (103) : 1 et 2, 3 et 4, 6 et 7

R/ Le SEIGNEUR est TENDRESSE et PITIÉ.

Bénis le SEIGNEUR, ô mon âme,
bénis SON NOM TRÈS SAINT, tout mon être !
Bénis le SEIGNEUR, ô mon âme,
n’oublie aucun de SES BIENFAITS !
R/

Car IL pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
IL réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’AMOUR et de TENDRESSE.
R/

Le SEIGNEUR fait ŒUVRE DE JUSTICE,
IL défend le DROIT des opprimés.
IL révèle SES DESSEINS à Moïse,
aux enfants d’Israël SES HAUTS FAITS.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 11 : 25 à 27

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
TU ES BÉNI, PÈRE,
SEIGNEUR du CIEL et de la Terre,
TU as révélé aux tout-petits
les MYSTÈRES du ROYAUME !
Alléluia.
(cf. Mt 11, 25)




« Ce que TU as caché aux sages et aux savants, TU l’as révélé aux tout-petits »

En ce temps-là,
JÉSUS prit la PAROLE et dit :
« PÈRE, SEIGNEUR du CIEL et de la Terre,
Je proclame TA LOUANGE :
ce que TU as caché aux sages et aux savants,
TU l’as révélé aux tout-petits.
Oui, PÈRE, TU l’as voulu ainsi dans TA BIENVEILLANCE.
TOUT M’a été remis par MON PÈRE ;
personne ne connaît le FILS, sinon le PÈRE,
et personne ne connaît le PÈRE, sinon le FILS,
et celui à qui le FILS veut le révéler. »


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris










Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=15/07/2015




Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 15 juillet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 11 juillet
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: