Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 16 juillet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7154
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 16 juillet    Mer 15 Juil - 18:28

Jeudi de la 15e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,28-30.

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme.
Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Commentaire du jour

Saint Aelred de Rievaulx (1110-1167), moine cistercien
Le Miroir de la charité, I, 30-31 (trad. Brésard, 2000 ans A, p. 188 rev.)

« Mon joug est facile à porter »

Ceux qui se plaignent de la rudesse du joug du Seigneur n'ont peut-être pas rejeté complètement le joug si pesant de la convoitise du monde, ou s'ils l'ont rejeté, ils s'y sont à nouveau asservis, à leur plus grande honte. Au dehors ils portent le joug du Seigneur, mais au-dedans ils soumettent leurs épaules au fardeau des préoccupations du monde. Ils mettent sur le compte de la pesanteur du joug du Seigneur les peines et les douleurs qu'ils s'infligent à eux-mêmes... Quant au joug du Seigneur, il est « doux et son fardeau léger ».

En effet, quoi de plus doux, quoi de plus glorieux que de se voir élevé au-dessus du monde par le mépris que l'on en fait et, installé au faîte d'une conscience en paix, d'avoir ce monde entier à ses pieds ? On ne voit alors rien à désirer, rien à craindre, rien à envier, rien à soi qui pourrait vous être enlevé, rien de mal qui pourrait vous être causé par un autre. Le regard du cœur se dirige vers « l'héritage incorruptible, exempt de souillure et de flétrissure, qui nous est réservé dans les cieux » (1P 1,4). Avec une sorte de grandeur d'âme, on fait peu de cas des richesses du monde : elles passent ; des plaisirs de la chair : ils sont souillés ; des fastes du monde : ils se fanent ; et dans la joie, on reprend cette parole du prophète : « Toute chair n'est qu'herbe des champs, toute sa grâce n'est qu'herbe en fleur ; l'herbe a séché, la fleur s'est fanée, mais la Parole du Seigneur demeure pour toujours » (Is 40,6-8 )... Dans la charité, et rien que dans la charité résident la vraie tranquillité, la vraie douceur, car c'est elle le joug du Seigneur.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 47

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 16 juillet    Jeu 16 Juil - 5:31

Jeudi 16 Juillet 2015

Notre-Dame du Mont Carmel
Le Carmel, montagne de Palestine, a été un haut lieu de prière depuis les temps anciens. Les Carmes y ont bâti un monastère dédié à la VIERGE MARIE, qui a mené à Nazareth une vie de travail et de contemplation.

15ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année B







(Première lecture)
Livre de l’Exode 3 : 13 à 20


« CELUI qui m’a envoyé vers vous, c’est : JE-SUIS »

En ces jours-là,
Moïse avait entendu la VOIX du SEIGNEUR
depuis le buisson.
Il répondit à DIEU :
« J’irai donc trouver les fils d’Israël, et je leur dirai :
“Le DIEU de vos pères m’a envoyé vers vous.”
Ils vont me demander quel est SON NOM ;
que leur répondrai-je ? »
DIEU dit à Moïse :
« JE SUIS QUI JE SUIS.
Tu parleras ainsi aux fils d’Israël :
“CELUI qui m’a envoyé vers vous, c’est : JE-SUIS.” »
DIEU dit encore à Moïse :
« Tu parleras ainsi aux fils d’Israël :
“CELUI qui m’a envoyé vers vous,
c’est LE SEIGNEUR,
le DIEU de vos pères,
le DIEU d’Abraham, le DIEU d’Isaac, le DIEU de Jacob.”
C’est là MON NOM pour toujours,
c’est par LUI que vous ferez mémoire de MOI, d’âge en d’âge.
Va, rassemble les anciens d’Israël. Tu leur diras :
“Le SEIGNEUR, le DIEU de vos pères,
le DIEU d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,
m’est apparu.
IL m’a dit :
Je vous ai visités et ainsi J’ai vu
comment on vous traite en Égypte.
J’ai dit : Je vous ferai monter
de la misère qui vous accable en Égypte
vers le pays du Cananéen, du Hittite,
de l’Amorite, du Perizzite, du Hivvite et du Jébuséen,
le pays ruisselant de lait et de miel.”
Ils écouteront ta voix ;
alors tu iras, avec les anciens d’Israël,
auprès du roi d’Égypte, et vous lui direz :
“Le SEIGNEUR, le DIEU des Hébreux,
est venu nous trouver.
Et maintenant, laisse-nous aller
dans le désert, à trois jours de marche,
pour y offrir un sacrifice au SEIGNEUR notre DIEU.”
Or, Je sais, Moi, que le roi d’Égypte ne vous laissera pas partir
s’il n’y est pas forcé.
Aussi J’étendrai la main,
Je frapperai l’Égypte par toutes sortes de PRODIGES
que J’accomplirai au milieu d’elle.
Après cela, il vous permettra de partir. »


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Histoire de la FIDÉLITÉ de DIEU

[Psaume 104 (105) ; entièrement]



Psaume 104 (105) : 1 et 5, 8 et 9, 24 et 25, 26 et 27

R/ Le SEIGNEUR s’est toujours souvenu de SON ALLIANCE.

Rendez grâce au SEIGNEUR, proclamez SON NOM,
annoncez parmi les peuples SES HAUTS FAITS ;
souvenez-vous des MERVEILLES qu’IL a faites,
de SES PRODIGES, des JUGEMENTS qu’IL prononça.
R/

IL s’est toujours souvenu de SON ALLIANCE,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac.
R/

DIEU rend Son Peuple Nombreux
et plus Puissant que tous ses adversaires ;
ceux-là, IL les fait se raviser,
haïr son peuple et tromper ses serviteurs.
R/

Mais IL envoie Son Serviteur, Moïse,
avec un homme de son choix, Aaron,
pour annoncer des SIGNES PRODIGIEUX,
des MIRACLES au pays de Cham.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 11 : 28 à 30

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Venez à Moi, vous tous qui peinez
sous le poids du fardeau, dit le SEIGNEUR,
et Moi, Je vous procurerai le repos.
Alléluia.
(Mt 11, 28)




« Je SUIS DOUX et HUMBLE de CŒUR »

En ce temps-là, JÉSUS prit la PAROLE et dit :
« Venez à Moi,
vous tous qui peinez sous le poids du fardeau,
et Moi, Je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous Mon JOUG,
devenez Mes DISCIPLES,
car JE SUIS DOUX et HUMBLE de CŒUR,
et vous trouverez le repos pour votre âme.
Oui, Mon JOUG est FACILE à porter,
et Mon Fardeau, LÉGER. »


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris










Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=16/07/2015




Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 16 juillet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 11 juillet
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: