Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 22 juillet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 6888
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 22 juillet    Mar 21 Juil - 17:26

Sainte Marie Madeleine, disciple du Seigneur, mémoire

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20,1-2.11-18.

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »
Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau.
Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus.
Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »
Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus.
Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. »
Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.
Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »
Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

Commentaire du jour

Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), pape et docteur de l'Église
Homélies sur l'Evangile, 25,1-2.4-5 ; PL 76, 1189-1193 (trad. bréviaire)

« Avez-vous vu celui que mon cœur aime ? » (Ct 3,3)

Il faut mesurer avec quelle force l'amour avait embrasé l'âme de cette femme qui ne s'éloignait pas du tombeau du Seigneur, même lorsque les disciples l'avaient quitté. Elle recherchait celui qu'elle ne trouvait pas, elle pleurait en le cherchant, et, embrasée par le feu de son amour, elle brûlait du désir de celui qu'elle croyait enlevé. C'est pour cela qu'elle a été la seule à le voir, elle qui était restée pour le chercher, car l'efficacité d'une œuvre bonne tient à la persévérance, et la Vérité dit cette parole : « Celui qui aura persévéré jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé » (Mt 10,22)...

Car l'attente fait grandir les saints désirs. Si l'attente les fait tomber, ce n'étaient pas de vrais désirs. C'est d'un tel amour qu'ont brûlé tous ceux qui ont pu atteindre la vérité. C'est pourquoi David dit : « Mon âme a soif du Dieu vivant : quand pourrai-je parvenir devant la face de Dieu ? » (Ps 41,3) Et l'Église dit encore dans le Cantique des cantiques : « Je suis blessée d'amour » et plus loin : « Mon âme a défailli » (Ct 2,5). « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » On lui demande le motif de sa douleur, afin que son désir s'accroisse, pour qu'en nommant celui qu'elle cherche, elle rende plus ardent son amour pour lui.

« Jésus lui dit : Marie ». Après le mot banal de « femme », il l'appelle par son nom. C'est comme s'il lui disait : « Reconnais celui qui te connaît. Je ne te connais pas en général, comme toutes les autres, je te connais d'une façon personnelle. » Appelée par son nom, Marie reconnaît donc son Créateur et elle l'appelle aussitôt « Rabbouni, c'est-à-dire maître », parce que celui qu'elle cherchait extérieurement était celui-là même qui lui enseignait intérieurement à le chercher.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1254
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 22 juillet    Mer 22 Juil - 5:24

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study



Mercredi 22 Juillet 2015

Sainte Marie-Madeleine
1er siècle. L’une des femmes dévouées à JÉSUS. Elle resta avec MARIE et Jean au pied de la Croix. Le CHRIST ressuscité lui étant apparu le matin de Pâques, elle alla L’annoncer aux Apôtres.

16ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année B







(Première lecture)
Livre de l’Exode 16 : 1 à 5, 9 à 15


« Du CIEL, Je vais faire pleuvoir du pain pour vous »

Toute la communauté des fils d’Israël partit d’Élim
et atteignit le désert de Sine, entre Élim et le Sinaï,
le quinzième jour du deuxième mois après sa sortie du pays d’Égypte.
Dans le désert, toute la communauté des fils d’Israël
récriminait contre Moïse et son frère Aaron.
Les fils d’Israël leur dirent :
« Ah ! Il aurait mieux valu mourir
de la MAIN du SEIGNEUR, au pays d’Égypte,
quand nous étions assis près des marmites de viande,
quand nous mangions du pain à satiété !
Vous nous avez fait sortir dans ce désert
pour faire mourir de faim tout ce peuple assemblé ! »
Le SEIGNEUR dit à Moïse :
« Voici que, du CIEL, Je vais faire pleuvoir du Pain pour vous.
Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne,
et ainsi Je vais le mettre à l’épreuve :
Je verrai s’il marchera, ou non, selon MA LOI.
Mais, le sixième jour,
quand ils feront le compte de leur récolte,
ils trouveront le double de la ration quotidienne. »
Moïse dit ensuite à Aaron :
« Ordonne à toute la communauté des fils d’Israël :
“Présentez-vous devant le SEIGNEUR,
car IL a entendu vos récriminations.” »
Aaron parla à toute la communauté des fils d’Israël ;
puis ils se tournèrent du côté du désert,
et voici que la GLOIRE du SEIGNEUR apparut dans la nuée.
Le SEIGNEUR dit alors à Moïse :
« J’ai entendu les récriminations des fils d’Israël.
Tu leur diras :
“Au coucher du soleil, vous mangerez de la viande
et, le lendemain matin, vous aurez du Pain à satiété.
Alors vous saurez que Moi, le SEIGNEUR, JE SUIS votre DIEU.” »


Le soir même, surgit un vol de cailles qui recouvrirent le camp ;
et, le lendemain matin, il y avait une couche de rosée autour du camp.
Lorsque la couche de rosée s’évapora,
il y avait, à la surface du désert, une fine croûte,
quelque chose de fin comme du givre, sur le sol.
Quand ils virent cela, les fils d’Israël se dirent l’un à l’autre :
« Mann hou ? » (ce qui veut dire : Qu’est-ce que c’est ?),
car ils ne savaient pas ce que c’était.
Moïse leur dit :
« C’est le Pain que le SEIGNEUR vous donne à manger. »


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Le passé d’Israël, une leçon à ne pas oublier

Poème chanté appartenant au recueil d’Assaf.

[Psaume 77 (78) ; entièrement]



Psaume 77 (78) : 18 et 19, 23 et 24, 25 et 26, 27 et 28

R/ Le SEIGNEUR donne le Pain du CIEL !

Ils tentaient le SEIGNEUR dans leurs cœurs,
ils réclamèrent de manger à leur faim.
Ils s’en prennent à DIEU et demandent :
« DIEU peut-IL apprêter une table au désert ? »
R/

IL commande aux nuées LÀ-HAUT,
IL ouvre les ÉCLUSES du CIEL :
pour les nourrir IL fait pleuvoir la manne,
IL leur donne le froment du CIEL.
R/

Chacun se nourrit du Pain des Forts,
IL les pourvoit de vivres à satiété.
Dans le CIEL, IL pousse le vent d’est
et lance le grand vent du midi.
R/

Sur eux IL fait pleuvoir une nuée d’oiseaux,
autant de viande que de sable au bord des mers.
Elle s’abat au milieu de leur camp
tout autour de leurs demeures.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 20 : 1, 11 à 18

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Au matin de Pâques, Marie Madeleine annonce aux Disciples : « J'ai vu le tombeau du CHRIST VIVANT, j'ai vu la GLOIRE du RESSUSCITÉ. »
Alléluia.




« On a enlevé le SEIGNEUR, et je ne sais pas où on L'a mis »

Après la mort de JÉSUS, le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit Deux Anges vêtus de blanc, assis l’un à la Tête et l’autre aux Pieds, à l’endroit où avait reposé le CORPS de JÉSUS.
Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon SEIGNEUR, et je ne sais pas où on L’a déposé. »
Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit JÉSUS qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était JÉSUS.
JÉSUS lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle LUI répond : « Si c’est TOI qui L’as emporté, dis-moi où TU L’as déposé, et moi, j’irai LE prendre. »
JÉSUS lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle LUI dit en hébreu : « RABBOUNI ! », c’est-à-dire : MAÎTRE.
JÉSUS reprend : « Ne me retiens pas, car Je ne suis pas encore monté vers le PÈRE. Va trouver mes frères pour leur dire que Je monte vers MON PÈRE et VOTRE PÈRE, vers MON DIEU et VOTRE DIEU. »
Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux Disciples : « J’ai vu le SEIGNEUR ! », et elle raconta ce qu’IL lui avait dit.


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris










Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=22/07/2015




Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 22 juillet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 11 juillet
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: