Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 8 septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7266
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 8 septembre    Lun 7 Sep - 19:37

8 septembre

Fête de la Nativité de la Vierge Marie

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 1,1-16.18-23.

Voici la table des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham :
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,
Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,
Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,
Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias,
Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,
Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias,
Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel,
Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,
Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud,
Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob,
Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »

Commentaire du jour

Saint André de Crète (660-740), moine et évêque
Sermon 1 pour la Nativité de la Mère de Dieu : PG 97, 812-816 (trad. Orval)

Marie, prémices de la nouvelle création

   À l'origine, l'homme avait été formé d'une terre pure et sans tache (Gn 2,7) ; mais sa nature s'était vue privée de sa dignité innée lorsqu'elle avait été dépouillée de la grâce par la chute de la désobéissance et chassée du pays de vie. Au lieu d'un paradis de délices, elle n'avait plus qu'une vie corruptible à nous transmettre comme patrimoine héréditaire, une vie d'où s'ensuivrait la mort avec sa conséquence, la corruption de la race. Tous, nous avions préféré le monde d'en bas à celui d'en haut. Il ne restait aucun espoir de salut ; l'état de notre nature appelait le ciel au secours. Point de loi qui puisse guérir notre infirmité... Enfin, en son bon plaisir, le divin artisan de l'univers a décidé de faire paraître un monde neuf, un autre monde — tout d'harmonie et de jeunesse — d'où serait repoussée la contagion envahissante du péché et de la mort, sa compagne. Une vie toute nouvelle, libre et dégagée nous serait offerte, à nous qui trouverions dans le baptême une naissance nouvelle et toute divine...

   Et ce dessein, comment le mener à bien ? Ne convenait-il pas qu'une vierge très pure et sans tache se mette d'abord au service de ce plan mystérieux, et devienne enceinte de l'être infini, selon un mode transcendant les lois naturelles ?... Ainsi donc, de même qu'au paradis il avait puisé dans la terre vierge et sans tache un peu de limon pour en façonner le premier Adam, de même, au moment de réaliser sa propre incarnation, il se servit d'une autre terre, pour ainsi dire, à savoir de cette Vierge pure et immaculée, choisie parmi toutes les créatures. C'est en elle qu'il nous refit à neuf à partir de notre substance même et devint un nouvel Adam, lui le Créateur d'Adam, afin que l'ancien fût sauvé par le nouveau et l'éternel.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1436
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 47

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 8 septembre    Mar 8 Sep - 1:10

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study



Mardi 8 Septembre 2015

Nativité de la VIERGE MARIE

23ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année B







(Première lecture)
livre de Michée 5 : 1 à 4a


« Jusqu’au jour où enfantera...celle qui doit enfanter »

Ainsi PARLE le SEIGNEUR :
Toi, Bethléem Éphrata,
le plus petit des clans de Juda,
c’est de toi que sortira pour moi
CELUI qui doit gouverner Israël.
SES ORIGINES remontent aux temps anciens,
aux jours d’autrefois.
Mais DIEU livrera Son Peuple
jusqu’au jour où enfantera...
Celle qui doit enfanter,
et ceux de ses frères qui resteront
rejoindront les fils d’Israël.
IL se dressera et IL sera leur berger
par la PUISSANCE du SEIGNEUR,
par la MAJESTÉ du NOM du SEIGNEUR, son DIEU.
Ils habiteront en sécurité, car désormais
IL sera GRAND jusqu’aux lointains de la Terre,
et LUI-MÊME, IL sera la PAIX !


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








SEIGNEUR, jusqu’à quand m’oublieras-TU ?


Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de David.

[ Psaume 12 (13) ; entièrement ]



Psaume 12 (13) : 6ab, 6c

R/ J'exulterai de joie en DIEU, mon SEIGNEUR.

Moi, je prends appui sur TON AMOUR ;
que mon cœur ait la joie de TON SALUT !
R/

Je chanterai le SEIGNEUR
pour le bien qu’IL m’a fait.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 1 : 1 à 16, 18 à 23

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Heureuse es-TU, SAINTE VIERGE MARIE,
TU es Digne de toute Louange :
de TOI s’est levé le SOLEIL DE JUSTICE,
le CHRIST notre DIEU.
Alléluia.




« L’ENFANT qui est engendré en Elle vient de l’ESPRIT SAINT »

Généalogie de JÉSUS, CHRIST,
fils de David, fils d’Abraham.
Abraham engendra Isaac,
Isaac engendra Jacob,
Jacob engendra Juda et ses frères,
Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara,
Pharès engendra Esrom,
Esrom engendra Aram,
Aram engendra Aminadab,
Aminadab engendra Naassone,
Naassone engendra Salmone,
Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz,
Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed,
Jobed engendra Jessé,
Jessé engendra le roi David.
David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,
Salomon engendra Roboam,
Roboam engendra Abia,
Abia engendra Asa,
Asa engendra Josaphat,
Josaphat engendra Joram,
Joram engendra Ozias,
Ozias engendra Joatham,
Joatham engendra Acaz,
Acaz engendra Ézékias,
Ézékias engendra Manassé,
Manassé engendra Amone,
Amone engendra Josias,
Josias engendra Jékonias et ses frères
à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone,
Jékonias engendra Salathiel,
Salathiel engendra Zorobabel,
Zorobabel engendra Abioud,
Abioud engendra Éliakim,
Éliakim engendra Azor,
Azor engendra Sadok,
Sadok engendra Akim,
Akim engendra Élioud,
Élioud engendra Éléazar,
Éléazar engendra Mattane,
Mattane engendra Jacob,
Jacob engendra Joseph, l’Époux de Marie,
de laquelle fut engendré JÉSUS,
que l’on appelle CHRIST.
Voici comment fut engendré JÉSUS CHRIST :
Marie, Sa MÈRE, avait été accordée en mariage à Joseph ;
avant qu’ils aient habité ensemble,
Elle fut enceinte
par l’ACTION de l’ESPRIT SAINT.
Joseph, Son Époux,
qui était un Homme Juste,
et ne voulait pas La dénoncer publiquement,
décida de La renvoyer en secret.
Comme Il avait formé ce projet,
voici que l’Ange du SEIGNEUR
Lui apparut en songe et Lui dit :
« Joseph, fils de David,
ne crains pas de prendre chez Toi Marie, Ton Épouse,
puisque l’ENFANT qui est engendré en Elle
vient de l’ESPRIT SAINT ;
Elle enfantera un FILS,
et Tu LUI donneras le NOM de JÉSUS
(c’est-à-dire : LE-SEIGNEUR-SAUVE),
car c’est LUI qui sauvera Son Peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé
pour que soit accomplie
la PAROLE du SEIGNEUR prononcée par le Prophète :
Voici que la VIERGE concevra,
et Elle enfantera un FILS ;
on LUI donnera le NOM d’EMMANUEL,
qui se traduit : « DIEU-AVEC-NOUS ».


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=08/09/2015




Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 8 septembre    Mar 8 Sep - 3:46

"1. Essayons d’entrer dans le mystère du cœur de Marie. Nous avons écouté dans l’Évangile son « silence ». Elle a reçut l’annonce de l’ange, elle est promise à Joseph. Elle ne va pas rencontrer Joseph pour lui expliquer. Elle choisit le silence et elle choisit d’attendre. Pour quoi Marie réagit-elle comme cela ? Elle sait qu’elle, elle n’a rien à dire. Dieu, qui a eu l’initiative envers elle, aura aussi l’initiative envers Joseph. Quelle force d’âme pour choisir ainsi le silence dans une situation si délicate. Quelle foi et quel respect envers Dieu ! Elle sait que c’est son plan de salut, que ce n’est pas son affaire ; ou plus encore, elle sait que Dieu est présent là, maintenant, comme il l’a été et il est toujours présent à ses côtés, et maintenant en elle. Cette présence est forte, elle comble le vide, le « silence » que nous percevons. Peut-être Marie percevait-elle tellement la présence de Dieu dans le monde, que pour elle il n’y avait pas de vide, de silence, mais au contraire une grande et forte présence de Dieu.

2. Oui ! Le Seigneur fit pour elle des merveilles ! Marie qui vivait en présence de Dieu, qui était habité déjà par lui, par sa Parole a quand même reçu une manifestation physique de Dieu. La présence, forte mais qui est dans notre vie toujours voilée, il l’a manifestée à Marie corporellement, il lui a montré avec son Incarnation et il lui a dit son amour de prédilection pour sa créature. Et Marie face à cette manifestation de Dieu ne se tait pas. Maintenant elle proclame, elle chante, elle tressaille à cause de son Dieu. Et que chante-t-elle ? Les merveilles que Dieu a fit en elle ; elle proclame qu’il l’a « vêtue des vêtements du salut », « couverte du manteau de justice », que « désormais tous les âges me diront bienheureuse ». Oui, Marie sait reconnaître le don de Dieu en elle. Comme c’est beau et grand aux yeux du Seigneur de reconnaître son œuvre en nous et dans le monde.

Dialogue avec le Christ
Marie, aide-nous, demande à Jésus de transformer notre cœur. Nous voulons aussi être la joie de notre Dieu. Nous voulons aussi vivre humblement, laisser à Dieu toute sa place, et à la fois chanter, dire et le louer pour les belles œuvres qu’il fait dans le monde et en nous. Ouvre-nous les yeux Marie, prend pitié de nous. Ô Marie, Vierge heureuse et bénie, permettez-moi de m'approcher de votre berceau, et de joindre mes louanges à celles que vous rendent les anges qui vous entourent, heureux d'être les témoins des merveilles de votre naissance. Agenouillé devant vous, je vous fais l'offrande de mon cœur ; Reine du ciel et de la terre, recevez-moi et gardez-moi. Je vous salue, Marie, Ô fruit de pureté ! La terre maudite s'étonne d'avoir pu vous produire. Ô Marie, pleine de grâces, vous relevez l'espoir des enfants d'Eve chassé du paradis et vous ranimez leur confiance. Au jour de votre entrée dans le monde, nous avons relevé nos fronts abattus : votre naissance annonce celle du Rédempteur, comme l'aurore annonce la venue du jour. Je vous salue, Marie, Ô étoile de Jacob ! Le soleil de justice va se lever, le jour de la grâce va luire, et c'est vous qui avez hâté sa venue. Vos désirs, plus ardents que ceux des patriarches et des prophètes, attirent le véritable Emmanuel dans votre sein, et c'est à vous qu'il appartiendra de nous donner le Verbe fait chair. Que vos saintes mains, Ô Marie, répandent dans mon cœur avec profusion l'humilité, l'innocence, la simplicité, la douceur et la charité : Que ces vertus de votre cœur saisissent le mien pour que j'appartienne avec vous au Christ, mon Seigneur, et qu'en lui je sache offrir le bien que je fais et le mal que je souffre pour la plus grande gloire de Dieu qui est le salut des pécheurs.

Résolution
Aujourd’hui, reconnais la présence de Dieu dans ta vie, et remercie-le pour ses dons."

Sabine Laxague, consacrée de Regnum Christi

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lecture du jour- 8 septembre    

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 8 septembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "
» Vendredi 2 Septembre 2011 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: