Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 4 octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7268
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 4 octobre    Sam 3 Oct - 19:32

4 octobre

Vingt-septième dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,2-16.

Des pharisiens l’abordèrent et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »
Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? »
Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. »
Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle.
Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme.
À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère,
il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »
De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question.
Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle.
Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »
Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement.
Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.
Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. »
Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

Commentaire du jour

Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Homélie du 12 octobre 1980

« Ils ne font plus deux ; ils ne font qu'un ».

       « Ce que Dieu a uni, l'homme ne doit pas le séparer ». Cette expression « contient la grandeur essentielle du mariage et en même temps l'intensité morale de la famille ». Nous souhaitons aujourd'hui une telle grandeur et une telle dignité pour tous les époux du monde ; nous souhaitons une telle intensité sacramentelle et une telle intégrité morale pour toutes les familles. Et nous le demandons pour le bien de l'homme ! Pour le bien de chaque homme. L'homme n'a pas d'autre voie vers l'humanité sinon à travers la famille. Et la famille doit être située aux bases mêmes de tout effort afin que notre monde humain devienne toujours plus humain. Personne ne peut échapper à cette sollicitude : aucune société, aucun peuple, aucun système ; ni l'État, ni l'Église, ni même l'individu.

       L'amour, qui unit homme et femme en tant qu'époux et parents, est en même temps don et commandement... L'amour est don : « L'amour est de Dieu et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu » (1Jn 4,7). Et en même temps l'amour est un commandement, le plus grand commandement...: « Tu aimeras » (Mt 22,37-39). Obéir au commandement de l'amour veut dire réaliser toutes les obligations de la famille chrétienne. En fin de compte, toutes se réduisent à celle-ci : la fidélité et l'honnêteté conjugale, la paternité responsable et l'éducation. La « petite église » — l'Église domestique — indique la famille vivant dans l'esprit du commandement de l'amour : sa vérité intérieure, son effort quotidien, sa beauté spirituelle et sa force... Si Dieu est aimé au-dessus de tout autre chose, alors l'homme aime et est aimé avec toute la plénitude de l'amour qui lui est accessible. Si l'on détruit cette structure inséparable, dont parle le commandement du Christ, alors l'amour de l'homme se détachera de sa racine la plus profonde, perdra sa racine de plénitude et de vérité, qui lui sont essentielles. Nous implorons en faveur de toutes les familles chrétiennes, de toutes les familles du monde, pour que soit concédée cette plénitude et vérité de l'amour, tel que l'évoque le commandement du Christ.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1438
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 47

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 4 octobre    Dim 4 Oct - 3:51

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study



Dimanche 4 Octobre 2015

27ième Dimanche du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique : Vert )
Année B









Lien :
http://www.ktotv.com/emissions/priere-et-vie-de-l-eglise/priere/en-marche-vers-dimanche

Vu sur :
www.KTOTV.com






(Première lecture)
Livre de la Genèse 2 : 18 à 24


« Tous deux ne feront plus qu’un »

Le SEIGNEUR DIEU dit :
« Il n’est pas bon que l’homme soit seul.
Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. »
Avec de la terre, le SEIGNEUR DIEU modela
toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel,
et IL les amena vers l’homme
pour voir quels noms il leur donnerait.
C’étaient des êtres vivants,
et l’homme donna un nom à chacun.
L’homme donna donc leurs noms à tous les animaux,
aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs.
Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde.
Alors le SEIGNEUR DIEU fit tomber sur lui un sommeil mystérieux,
et l’homme s’endormit.
Le SEIGNEUR DIEU prit une de ses côtes,
puis IL referma la chair à sa place.
Avec la côte qu’IL avait prise à l’homme,
IL façonna une femme
et IL l’amena vers l’homme.
L’homme dit alors :
« Cette fois-ci, voilà l’os de mes os
et la chair de ma chair !
On l’appellera femme – Ishsha –,
elle qui fut tirée de l’homme – Ish. »
À cause de cela,
l’homme quittera son père et sa mère,
il s’attachera à sa femme,
et tous deux ne feront plus qu’un.



– PAROLE du SEIGNEUR.




Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








Le bonheur des fidèles

Chant des pèlerinages.



Psaume 127 (128) : 1 et 2, 3, 4 à 6

R/ Que le SEIGNEUR nous bénisse
tous les jours de notre vie !


Heureux qui craint le SEIGNEUR
et marche selon SES VOIES !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !
R/


Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.
R/


Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le SEIGNEUR.
De Sion, que le SEIGNEUR te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie,
et tu verras les fils de tes fils. Paix sur Israël.
R/


[center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


« Chants audio du Psaume 127 (128) »

Du CD, Signes :

http://www.mirari.fr/mXYp









(Deuxième lecture)
Lettre aux Hébreux 2 : 9 à 11


« CELUI qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés doivent tous avoir MÊME ORIGINE »

Frères,
JÉSUS, qui a été abaissé un peu au-dessous des Anges,
nous le voyons COURONNÉ DE GLOIRE et D’HONNEUR
à cause de SA PASSION et de Sa Mort.
Si donc IL a fait l’expérience de la mort,
c’est, par GRÂCE DE DIEU, au profit de tous.
CELUI pour QUI et par QUI tout existe
voulait conduire une multitude de fils jusqu’à la GLOIRE ;
c’est pourquoi il convenait qu’IL mène à SA PERFECTION, par des souffrances,
CELUI qui est à l’ORIGINE de leur SALUT.
Car CELUI qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés
doivent tous avoir MÊME ORIGINE ;
pour cette raison,
JÉSUS n’a pas honte de les appeler ses frères.



– PAROLE du SEIGNEUR.




Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 10 : 2 à 16

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.

Si nous nous aimons les uns les autres,
DIEU demeure en nous ;
en nous, SON AMOUR atteint la PERFECTION.

Alléluia.
(1 Jn 4, 12)




« Ce que DIEU a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »

En ce temps-là,
des pharisiens abordèrent JÉSUS
et, pour LE mettre à l’épreuve, ils LUI demandaient :
« Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »
JÉSUS leur répondit :
« Que vous a prescrit Moïse ? »
Ils LUI dirent :
« Moïse a permis de renvoyer sa femme
à condition d’établir un acte de répudiation. »
JÉSUS répliqua :
« C’est en raison de la dureté de vos cœurs
qu’il a formulé pour vous cette règle.
Mais, au commencement de la création,
DIEU les fit homme et femme.
À cause de cela,
l’homme quittera son père et sa mère,
il s’attachera à sa femme,
et tous deux deviendront une seule chair.
Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
Donc, ce que DIEU a uni,
que l’homme ne le sépare pas ! »
De retour à la maison,
les Disciples L’interrogeaient de nouveau sur cette question.
IL leur déclara :
« Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre
devient adultère envers elle.
Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre,
elle devient adultère. »

Des gens présentaient à JÉSUS des enfants
pour qu’IL pose la main sur eux ;
mais les Disciples les écartèrent vivement.
Voyant cela, JÉSUS se fâcha et leur dit :
« Laissez les enfants venir à Moi,
ne les empêchez pas,
car le ROYAUME de DIEU est à ceux qui leur ressemblent.
AMEN, Je vous le dis :
celui qui n’accueille pas le ROYAUME de DIEU
à la manière d’un enfant
n’y entrera pas. »
IL les embrassait
et les bénissait en leur imposant les MAINS.



– Acclamons la PAROLE de DIEU.




Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=04/10/2015


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 4 octobre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Jeudi 6 Octobre 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: