Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 5 novembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7154
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 5 novembre   Mer 4 Nov - 19:14

5 novembre

Jeudi de la 31e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 15,1-10.

En ce temps-là,  les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter.
Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »
Alors Jésus leur dit cette parabole :
« Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ?
Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux,
et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !”
Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion.
Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ?
Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !”
Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Commentaire du jour

Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916), ermite et missionnaire au Sahara
Retraite à Nazareth, nov. 1897 (Seuil, Livre de Vie 1966, p. 17 s)

À la recherche de la brebis perdue

   Je m'éloignais, je m'éloignais de plus en plus de vous, mon Seigneur et ma vie, et aussi ma vie commençait à être une mort, ou plutôt c'était déjà une mort à vos yeux. Et dans cet état de mort vous me conserviez encore... Toute foi avait disparu, mais le respect et l'estime étaient demeurés intacts. Vous me faisiez d'autres grâces, mon Dieu, vous me conserviez le goût de l'étude, des lectures sérieuses, des belles choses, le dégoût du vice et de la laideur. Je faisais le mal, mais je ne l'approuvais ni ne l'aimais... Vous me donniez cette inquiétude vague d'une conscience mauvaise, qui endormie qu'elle est, n'est pas tout à fait morte.

   Je n'ai jamais senti cette tristesse, ce malaise, cette inquiétude qu'alors. Mon Dieu, c'était donc un don de vous ; comme j'étais loin de m'en douter ! Que vous êtes bon ! Et en même temps que vous empêchiez mon âme, par cette invention de votre amour, de se noyer irrémédiablement, vous gardiez mon corps : car si j'étais mort alors, j'aurais été en enfer... Ces dangers en voyage, si grands et si multipliés, dont vous m'avez fait sortir comme par miracle ! Cette santé inaltérable dans les lieux les plus malsains, malgré de si grandes fatigues ! Oh, mon Dieu, comme vous aviez la main sur moi, et comme je la sentais peu ! Comme vous m'avez gardé ! Comme vous me couviez sous vos ailes lorsque je ne croyais même pas à votre existence ! Et pendant que vous me gardiez ainsi, le temps se passait, vous jugiez que le moment approchait de me faire rentrer au bercail.

   Vous avez dénoué malgré moi toutes les liaisons mauvaises qui m'auraient tenu éloigné de vous ; vous avez dénoué même tous les liens bons qui m'auraient empêché d'être un jour tout à vous... Votre seule main a fait en cela le commencement, le milieu et la fin. Que vous êtes bon ! C'était nécessaire pour préparer mon âme à la vérité ; le démon est trop maître d'une âme qui n'est pas chaste pour y laisser entrer la vérité ; vous ne pouviez pas entrer, mon Dieu, dans une âme où le démon des passions immondes régnait en maître. Vous vouliez entrer dans la mienne, ô bon Pasteur, et vous en avez chassé vous-même votre ennemi.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 47

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 5 novembre   Jeu 5 Nov - 1:07

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study




Jeudi 5 Novembre 2015

De la férie

31ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année B







(Première lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains 14 : 7 à 12


« Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au SEIGNEUR »

Frères,
aucun d’entre nous ne vit pour soi-même,
et aucun ne meurt pour soi-même :
si nous vivons, nous vivons pour le SEIGNEUR ;
si nous mourons, nous mourons pour le SEIGNEUR.
Ainsi, dans notre vie comme dans notre mort,
nous appartenons au SEIGNEUR.
Car, si le CHRIST a connu la mort, puis la vie,
c’est pour devenir le SEIGNEUR et des morts et des vivants.
Alors toi, pourquoi juger ton frère ?
Toi, pourquoi mépriser ton frère ?
Tous, en effet, nous comparaîtrons devant le TRIBUNAL de DIEU.
Car il est écrit :
Aussi vrai que JE SUIS VIVANT, DIT LE SEIGNEUR,
tout genou fléchira devant Moi,
et toute langue proclamera la LOUANGE DE DIEU.

Ainsi chacun de nous
rendra compte à DIEU pour soi-même.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








CHEZ le SEIGNEUR, je me sens en sécurité


Du recueil de David.

[ Psaume 26 (27) ; entièrement ]



Psaume 26 (27) : 1, 4, 13 et 14

R/ J’en suis sûr, je verrai les BONTÉS du SEIGNEUR
sur la Terre des Vivants.


Le SEIGNEUR est ma LUMIÈRE et mon SALUT ;
de qui aurais-je crainte ?
Le SEIGNEUR est le REMPART de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?
R/

J’ai demandé une chose au SEIGNEUR,
la seule que je cherche :
habiter la MAISON du SEIGNEUR
tous les jours de ma vie,
pour admirer le SEIGNEUR dans SA BEAUTÉ
et m’attacher à SON TEMPLE.
R/

J’en suis sûr, je verrai les BONTÉS du SEIGNEUR
sur la Terre des Vivants.
« Espère le SEIGNEUR, sois fort et prends courage ;
espère le SEIGNEUR. »
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 15 : 1 à 10

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Venez à Moi, vous tous qui peinez
sous le poids du fardeau, dit le SEIGNEUR,
et Moi, Je vous procurerai le repos.
Alléluia.
(Mt 11, 28)




« Il y aura de la joie dans le CIEL pour un seul pécheur qui se convertit »

En ce temps-là,
les publicains et les pécheurs
venaient tous à JÉSUS pour L’écouter.
Les pharisiens et les scribes récriminaient contre LUI :
« Cet Homme fait bon accueil aux pécheurs,
et IL mange avec eux ! »
Alors JÉSUS leur dit cette parabole :
« Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une,
n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert
pour aller chercher celle qui est perdue,
jusqu’à ce qu’il la retrouve ?
Quand il l’a retrouvée,
il la prend sur ses épaules, tout joyeux,
et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins
pour leur dire :
“Réjouissez-vous avec moi,
car j’ai retrouvé ma brebis,
celle qui était perdue !”
Je vous le dis :
C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le CIEL
pour un seul pécheur qui se convertit,
plus que pour 99 Justes
qui n’ont pas besoin de conversion.

Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent
et qu’elle en perd une,
ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison,
et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ?
Quand elle l’a retrouvée,
elle rassemble ses amies et ses voisines
pour leur dire :
“Réjouissez-vous avec moi,
car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !”
Ainsi Je vous le dis :
Il y a de la joie devant les Anges de DIEU
pour un seul pécheur qui se convertit. »


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris



Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/







Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=05/11/2015




Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/












Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 5 novembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Mercredi 23 Novembre 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Lecture du jour- 6 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: