Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 29 décembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 6896
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 29 décembre   Lun 28 Déc - 18:27

5e jour dans l'Octave de Noël

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,22-35.

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur,
selon ce qui est écrit dans la Loi : « Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. »
Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : « un couple de tourterelles ou deux petites colombes. »
Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.
Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »
Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui.
Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction
– et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

Commentaire du jour


Saint Grégoire de Nysse (v. 335-395), moine et évêque
Vie de sainte Macrine, 23-25 ; SC 178 (trad. SC p. 217s) ;  Phos hilaron

Au soir de la vie, entrer dans la lumière

     Le soleil s'inclinait vers le couchant. Mais la ferveur de ma sœur Macrine de fléchissait pas ; plus elle s'approchait du départ, plus elle se hâtait d'aller vers son bien-aimé... Elle ne s'adressait plus à nous qui étions présents, mais à celui-là seul vers qui elle tenait les yeux incessamment fixés... : « C'est toi, Seigneur, qui as abrogé pour nous la crainte de la mort. C'est toi qui pour nous as fait du terme de la vie d'ici-bas le commencement de la vie véritable. C'est toi qui pour un temps laisses nos corps se reposer pour une dormition, et qui les réveilles à nouveau ' au son de la trompette '. C'est toi qui donnes à la terre notre glaise en dépôt, celle que tu as façonnée de tes mains, et c'est toi qui fais revivre à nouveau ce que tu lui as donné, en transformant par l'immortalité et la beauté ce qui en nous est mortel et difforme...


     « Dieu éternel, ' vers toi je me suis élancée dès le sein de ma mère '. Toi que mon âme a aimé de toute sa force, à qui j'ai consacré ma chair et mon âme depuis ma jeunesse, mets auprès de moi un ange lumineux qui me conduise par la main au lieu du rafraîchissement, là où se trouve ' l'eau du repos ', dans le sein des saints patriarches. Toi qui as...rendu au paradis l'homme crucifié avec toi et qui s'était confié à ta miséricorde, de moi aussi ' souviens-toi dans ton royaume ', car moi aussi j'ai été crucifiée avec toi... Que je sois trouvée devant ta face ' sans tache ni ride ' ; que mon âme entre tes mains soit accueillie...'comme un encens devant ta face ' »...


     Là-dessus, comme le soir était venu, quelqu'un apporta une lampe. Macrine alors ouvrit les yeux et dirigea son regard vers sa lueur, manifestant son désir de dire la prière d'action de grâces de la lampe. Mais la voix lui manqua... ; elle eut un profond soupir et cessa tout à la fois sa prière et sa vie.



                 *              *             *

     « Joyeuse lumière de la sainte gloire du Père céleste, immortel, saint et bienheureux Jésus Christ. Parvenus au déclin du soleil, contemplant la clarté du soir, nous chantons le Père, le Fils et le Saint Esprit de Dieu. Tu es digne d'être toujours chanté pas des voix sanctifiées, Fils de Dieu qui donnes la vie. Tout l'univers te rend gloire ! » (l'hymne d'action de grâces pour la lampe dans les vêpres byzantines)

(Références bibliques : 1Co 15,52; Gn 2,7; Ps 21,11; 22,2  Lc 16,22; 23,42; Ep 5,27; Ps 140,2)

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1259
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 29 décembre   Mar 29 Déc - 1:11

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study




Mardi 29 Décembre 2015


Temps de Noël
5ième jour dans l’Octave

(Couleur liturgique : Blanc )
Année C







(Première lecture)
Première Lettre de Saint Jean 2 : 3 à 11


« Celui qui aime son frère demeure dans la LUMIÈRE »

Bien-aimés,
voici comment nous savons que nous connaissons JÉSUS CHRIST :
si nous gardons SES COMMANDEMENTS.
Celui qui dit : « Je LE connais »,
et qui ne garde pas SES COMMANDEMENTS,
est un menteur :
la VÉRITÉ n’est pas en lui.
Mais en celui qui garde SA PAROLE,
l’AMOUR DE DIEU atteint vraiment la PERFECTION :
voilà comment nous savons que nous sommes en LUI.
Celui qui déclare demeurer en LUI
doit, lui aussi, marcher
comme JÉSUS LUI-MÊME a marché.

Bien-aimés, ce n’est pas un commandement nouveau
que je vous écris,
mais un commandement ancien
que vous aviez depuis le commencement.
La PAROLE que vous avez entendue,
c’est le commandement ancien.
Et pourtant, c’est un commandement nouveau
que je vous écris ;
ce qui est VRAI en cette PAROLE
l’est aussi en vous ;
en effet, les ténèbres passent
et déjà brille la VRAIE LUMIÈRE.
Celui qui déclare être dans la LUMIÈRE
et qui a de la haine contre son frère
est dans les ténèbres jusqu’à maintenant.
Celui qui aime son frère demeure dans la LUMIÈRE,
et il n’y a en lui aucune occasion de chute.
Mais celui qui a de la haine contre son frère
est dans les ténèbres :
il marche dans les ténèbres sans savoir où il va,
parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Un chant nouveau pour le SEIGNEUR qui vient


[ Psaume 95 (96) ; entièrement ]




Psaume 95 (96) : 1 et 2a, 2b et 3, 5b et 6


R/ Joie au Ciel ! Exulte la Terre !

Chantez au SEIGNEUR un chant nouveau,
chantez au SEIGNEUR, Terre entière,
chantez au SEIGNEUR et bénissez SON NOM !
R/


De jour en jour, proclamez SON SALUT,
racontez à tous les peuples SA GLOIRE,
à toutes les nations SES MERVEILLES !
R/


LUI, LE SEIGNEUR, a fait les Cieux :
devant LUI, SPLENDEUR ET MAJESTÉ,
dans SON SANCTUAIRE, PUISSANCE ET BEAUTÉ.
R/


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 2 : 22 à 35

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Voici la LUMIÈRE qui se révèle aux nations
et donne GLOIRE à Ton Peuple Israël !
Alléluia.
(Lc 2, 32)




« LUMIÈRE qui se révèle aux nations »

Quand fut accompli le temps prescrit par la Loi de Moïse
pour la PURIFICATION,
les Parents de JÉSUS L’amenèrent à Jérusalem
pour le présenter au Seigneur,
selon ce qui est écrit dans la Loi :
Tout premier-né de sexe masculin
sera consacré au SEIGNEUR.
Ils venaient aussi offrir
le sacrifice prescrit par la Loi du SEIGNEUR :
un couple de tourterelles
ou deux petites colombes.

Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon.
C’était un homme juste et religieux,
qui attendait la Consolation d’Israël,
et l’ESPRIT SAINT était sur lui.
Il avait reçu de l’ESPRIT SAINT l’annonce
qu’il ne verrait pas la mort
avant d’avoir vu LE CHRIST, LE MESSIE DU SEIGNEUR.
Sous l’ACTION de l’ESPRIT, Syméon vint au Temple.
Au moment où les Parents présentaient l’ENFANT JÉSUS
pour se conformer au rite de la Loi qui LE concernait,
Syméon reçut l’ENFANT dans ses bras,
et il bénit DIEU en disant :
« Maintenant, Ô MAÎTRE SOUVERAIN,
tu peux laisser Ton Serviteur s’en aller
en paix, selon TA PAROLE.
Car mes yeux ont vu LE SALUT
que TU préparais à la face des peuples :
LUMIÈRE qui se révèle aux nations
et donne GLOIRE à Ton Peuple Israël. »
Le Père et la Mère de l’ENFANT
s’étonnaient de ce qui était dit de LUI.
Syméon LES bénit,
puis il dit à Marie Sa Mère :
« Voici que cet ENFANT
provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël.
IL sera un signe de contradiction
– et Toi, Ton Âme sera traversée d’un glaive – :
ainsi seront dévoilées
les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Évangile + commentaire (audio)

http://www.radiofidelite.fr/comment/evangcom.php?jour=363

Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=29/12/2015


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 29 décembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Mardi 14 Décembre 2010 : Textes de la messe de ce jour
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: