Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 3 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7171
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 3 février   Mar 2 Fév - 19:32

3 février

Le mercredi de la 4e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,1-6.


En ce temps-là,  Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent.
Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ?
N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet.
Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. »
Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains.
Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.

Commentaire du jour


Saint Bonaventure (1221-1274), franciscain, docteur de l'Église
Méditations sur la vie du Christ ; Opera omnia, t. 12, p. 530s (trad. Bouchet, Lectionnaire, p. 66 rev.)

« D'où cela lui vient-il ?... N'est-il pas le charpentier, le fils de Marie ? »

     Le Seigneur Jésus, étant revenu du Temple et de Jérusalem à Nazareth avec ses parents, y demeura avec eux jusqu'à sa trentième année « et il leur était soumis » (Lc 2,51). On ne trouve rien dans les Écritures qu'il ait fait pendant tout ce temps, ce qui paraît bien étonnant... Mais sois attentif et alors tu verras clairement que, ne faisant rien, il a fait des merveilles. Chacun de ses gestes révèle, en effet, son mystère. Et comme il agissait avec puissance, ainsi il s'est tu avec puissance, il est demeuré dans la retraite et dans l'obscurité avec puissance. Le Maître souverain, qui va nous enseigner les chemins de la vie, commence dès sa jeunesse à faire des œuvres de puissance, mais d'une manière étonnante, inconnue et inouïe, en paraissant aux yeux des hommes inutile, ignorant, et en vivant dans l'abjection...

     Il tenait de plus en plus à cette manière de vivre afin d'être jugé par tous comme un être bas et insignifiant ; cela avait été annoncé par le prophète qui disait en son nom : « Je suis un ver et non un homme » (Ps 21,7). Tu vois donc ce qu'il faisait en ne faisant rien. Il se rendait méprisable... ; crois-tu que ce soit là peu de chose ? Certes, ce n'est pas lui qui avait besoin de cela, mais nous. Je ne connais rien de plus difficile ni de plus grand. Ils me paraissent être parvenus au plus haut degré, ceux qui, de tout cœur et sans feinte, se sont suffisamment possédés pour ne rien chercher d'autre que d'être méprisé, de ne compter pour rien et de vivre dans un abaissement extrême. C'est une plus grande victoire que la prise d'une ville.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1379
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 47

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 3 février   Mer 3 Fév - 1:13

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study




Mercredi 3 Février 2016

Saint Anschaire, Évêque

Saint Blaise, Évêque et Martyr
Mort vers 316. Évêque de Sébaste, en Arménie. Il refusa de sacrifier aux idoles et fut décapité.


4ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C





(Première lecture)
Deuxième Livre de Samuel 24 : 2, 9 à 17


« C’est moi qui ai péché, c’est moi qui suis coupable ; mais ceux-là, le troupeau, qu’ont-ils fait ? »

En ces jours-là,
le roi David dit à Joab, le chef de l’armée, qui était près de lui :
« Parcourez toutes les tribus d’Israël, de Dane à Bershéba,
et faites le recensement du peuple,
afin que je connaisse le chiffre de la population. »
Joab donna au roi les chiffres du recensement :
Israël comptait huit cent mille hommes capables de combattre,
et Juda cinq cent mille hommes.
Mais après cela, le cœur de David lui battit
d’avoir recensé le peuple,
et il dit au SEIGNEUR :
« C’est un grand péché que j’ai commis !
Maintenant, SEIGNEUR,
daigne passer sur la faute de ton serviteur,
car je me suis vraiment conduit comme un insensé ! »
Le lendemain matin, David se leva.
Or la PAROLE du SEIGNEUR avait été adressée au Prophète Gad,
le voyant attaché à David :
« Va dire à David : Ainsi PARLE le SEIGNEUR :
Je vais te présenter trois châtiments ;
choisis l’un d’entre eux,
et Je te l’infligerai. »
Gad se rendit alors chez David et lui transmit ce message :
« Préfères-tu qu’il y ait la famine dans ton pays
pendant sept ans ?
Ou bien fuir devant tes adversaires lancés à ta poursuite,
pendant trois mois ?
Ou bien la peste dans ton pays
pendant trois jours ?
Réfléchis donc, et vois
ce que Je dois répondre à celui qui m’a envoyé. »
David répondit au Prophète Gad :
« Je suis dans une grande angoisse…
Eh bien ! tombons plutôt entre les MAINS du SEIGNEUR,
car SA COMPASSION EST GRANDE,
mais que je ne tombe pas
entre les mains des hommes ! »
Le SEIGNEUR envoya donc la peste en Israël
dès le lendemain jusqu’à la fin des trois jours.
Depuis Dane jusqu’à Bershéba,
il mourut 70 000 hommes.
Mais lorsque l’Ange du SEIGNEUR
étendit la Main vers Jérusalem pour l’exterminer,
le SEIGNEUR renonça à ce mal,
et IL dit à l’Ange exterminateur :
« Assez ! Maintenant, retire Ta Main. »
L’Ange du SEIGNEUR se trouvait alors
près de l’aire à grain d’Arauna le Jébuséen.
David, en voyant l’Ange frapper le peuple,
avait dit au SEIGNEUR :
« C’est moi qui ai péché, c’est moi qui suis coupable ;
mais ceux-là, le troupeau, qu’ont-ils fait ?
Que TA MAIN s’appesantisse donc sur moi
et sur la maison de mon père ! »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







Le bonheur d’être pardonné


Poème chanté appartenant au recueil de David.

Psaume 31 (32), entièrement




Psaume 31 (32) : 1 et 2, 5, 6 et 7


R/ Enlève, SEIGNEUR,
l’offense de ma faute.


Heureux l’homme dont la faute est enlevée,
et le péché remis !
Heureux l’homme dont le SEIGNEUR ne retient pas l’offense,
dont l’esprit est sans fraude !
R/

Je T’ai fait connaître ma faute,
je n’ai pas caché mes torts.
J’ai dit : « Je rendrai GRÂCE au SEIGNEUR
en confessant mes péchés. »
Et TOI, TU as enlevé
l’offense de ma faute.
R/

Ainsi chacun des Tiens TE priera aux heures décisives ;
même les eaux qui débordent ne peuvent l’atteindre.
TU es un REFUGE pour moi, mon ABRI dans la détresse ;
de chants de délivrance, TU m’as entouré.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 6 : 1 à 6

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Mes Brebis écoutent MA VOIX, dit le SEIGNEUR ;
Moi, Je les connais, et elles Me suivent. Alléluia.
(Jn 10, 27)



« Un Prophète n’est méprisé que dans son pays »

En ce temps-là,
JÉSUS se rendit dans Son Lieu d’Origine,
et Ses Disciples le suivirent.
Le jour du sabbat,
IL se mit à enseigner dans la synagogue.
De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient :
« D’où cela LUI vient-il ?
Quelle est cette SAGESSE qui LUI a été donnée,
et CES GRANDS MIRACLES qui se réalisent par SES MAINS ?
N’est-IL pas le charpentier, le FILS de MARIE,
et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ?
Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? »
Et ils étaient profondément choqués à Son Sujet.
JÉSUS leur disait :
« Un Prophète n’est méprisé que dans son pays,
sa parenté et sa maison. »
Et là IL ne pouvait accomplir aucun miracle ;
IL guérit seulement quelques malades
en leur imposant les MAINS.
Et IL s’étonna de leur manque de foi.
Alors JÉSUS parcourait les villages d’alentour en enseignant.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=03/02/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 3 février
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Samedi 12 Février 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: