Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 15 avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7150
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 15 avril   Jeu 14 Avr - 18:31

Le vendredi de la 3e semaine de Pâques

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 6,52-59.

En ce temps-là, les Juifs se querellaient entre eux : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »
Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui.
De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi.
Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »
Voilà ce que Jésus a dit, alors qu’il enseignait à la synagogue de Capharnaüm.

Commentaire du jour

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix [Édith Stein] (1891-1942), carmélite, martyre, copatronne de l'Europe
La Prière de l'Eglise (trad. Source cachée, Cerf 1999, p. 73)

« Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui »

Le chemin qui conduit à la vie intérieure et aux chœurs des esprits bienheureux chantant l'éternel Sanctus, c'est le Christ. Son sang est le rideau du Temple à travers lequel nous pénétrons dans le Saint des Saints de la vie divine (Hé 9,11s ;10,20). Il nous purifie du péché dans le baptême et le sacrement de pénitence, il ouvre nos yeux à la lumière éternelle, il ouvre nos oreilles pour percevoir la Parole divine, il ouvre nos lèvres pour entonner le chant de louange, pour prier la prière de réconciliation, de demande, d'action de grâce, et toutes ces prières ne sont que des formes différentes de la seule adoration...

Mais c'est par-dessus tout le sacrement où le Christ est présent en personne qui fait de nous les membres de son corps. En participant au sacrifice et au repas sacré, en étant nourris de la chair et du sang de Jésus, nous devenons nous-mêmes sa chair et son sang. Et c'est seulement lorsque nous sommes membres de son corps, et dans la mesure où nous le sommes en vérité, que son Esprit peut nous vivifier et régner en nous... Nous devenons membres du corps du Christ « non seulement par l'amour..., mais aussi très réellement en étant un avec sa chair : cela est réalisé par la nourriture qu'il nous a offerte pour nous prouver le désir qu'il a de nous. C'est pourquoi il s'est lui-même abaissé jusqu'à venir en nous et qu'il a façonné en nous son propre corps, afin que nous soyons un, comme le corps est uni à la tête » (St Jean Chrysostome). En tant que membres de son corps, animés par son Esprit, nous nous offrons nous-mêmes en sacrifice « par lui, avec lui et en lui » et nous unissons nos voix à l'éternelle action de grâce.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1375
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 47

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 15 avril   Ven 15 Avr - 1:12

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study






Vendredi 15 Avril 2016


3ème Semaine du Temps Pascal


De la férie

(Couleur liturgique : Blanc )
Année C






(Première lecture)
Livre des Actes des Apôtres 9 : 1 à 20


« Cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir MON NOM auprès des nations »

En ces jours-là,
Saul était toujours animé d’une rage meurtrière
contre les Disciples du SEIGNEUR.
Il alla trouver le grand prêtre
et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas,
afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes
qui suivaient le Chemin du SEIGNEUR,
il les amène enchaînés à Jérusalem.
Comme il était en route et approchait de Damas,
soudain une LUMIÈRE venant du Ciel l’enveloppa de SA CLARTÉ.
Il fut précipité à terre ; il entendit une VOIX qui lui disait :
« Saul, Saul,
pourquoi Me persécuter ? »
Il demanda :
« Qui ES-TU, SEIGNEUR ? »
La VOIX répondit :
« JE SUIS JÉSUS, CELUI que tu persécutes.
Relève-toi et entre dans la ville :
on te dira ce que tu dois faire. »
Ses compagnons de route s’étaient arrêtés,
muets de stupeur :
ils entendaient la VOIX,
mais ils ne voyaient personne.
Saul se releva de terre
et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien.
Ils le prirent par la main
pour le faire entrer à Damas.
Pendant trois jours, il fut privé de la vue
et il resta sans manger ni boire.
Or, il y avait à Damas un Disciple nommé Ananie.
Dans une vision, le SEIGNEUR lui dit :
« Ananie ! »
Il répondit :
« Me voici, SEIGNEUR. »
Le SEIGNEUR reprit :
« Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude :
tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul.
Il est en prière, et il a eu cette vision :
un homme, du nom d’Ananie,
entrait et lui imposait les mains
pour lui rendre la vue. »
Ananie répondit :
« SEIGNEUR, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme,
et de tout le mal qu’il a fait subir à Tes Fidèles à Jérusalem.
Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres
le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent TON NOM. »
Mais le SEIGNEUR lui dit :
« Va ! car cet homme est l’instrument que J’ai choisi
pour faire parvenir MON NOM
auprès des nations, des rois et des fils d’Israël.
Et Moi, Je lui montrerai
tout ce qu’il lui faudra souffrir pour MON NOM. »
Ananie partit donc
et entra dans la maison.
Il imposa les mains à Saul, en disant :
« Saul, mon frère,
CELUI qui m’a envoyé, c’est le SEIGNEUR,
c’est JÉSUS qui t’est apparu
sur le chemin par lequel tu venais.
Ainsi, tu vas retrouver la vue,
et tu seras rempli d’ESPRIT SAINT. »
Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles,
et il retrouva la vue.
Il se leva, puis il fut baptisé.
Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent.
Il passa quelques jours à Damas avec les Disciples
et, sans plus attendre, il proclamait JÉSUS dans les synagogues,
affirmant que CELUI-CI EST LE FILS DE DIEU.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






Louange à DIEU le LIBÉRATEUR

Chant du répertoire du chef de chorale.

[Psaume 65 (66), entièrement]



Psaume 116 (117) : 1, 2

R/ Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile.


Louez le SEIGNEUR, tous les peuples ;
fêtez-LE, tous les pays !
R/

SON AMOUR envers nous s’est montré le plus fort ;
ÉTERNELLE EST LA FIDÉLITÉ DU SEIGNEUR !
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 6 : 52 à 59

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Qui mange MA CHAIR et boit MON SANG
demeure en MOI, et MOI en lui, dit le SEIGNEUR.
Alléluia.

(Jn 6, 56)




« MA CHAIR EST LA VRAIE NOURRITURE, ET MON SANG EST LA VRAIE BOISSON »

En ce temps-là,
les Juifs se querellaient entre eux :
« Comment CELUI-LÀ
peut-IL nous donner SA CHAIR à manger ? »
JÉSUS leur dit alors :
« AMEN, AMEN, Je vous le dis :
si vous ne mangez pas la CHAIR du FILS de l’Homme,
et si vous ne buvez pas SON SANG,
vous n’avez pas la VIE en vous.
Celui qui mange MA CHAIR et boit MON SANG
a la VIE ÉTERNELLE ;
et Moi, Je le ressusciterai au dernier jour.
En effet, MA CHAIR EST LA VRAIE NOURRITURE,
et MON SANG EST LA VRAIE BOISSON.
Celui qui mange MA CHAIR et boit MON SANG
demeure en Moi,
et Moi, Je demeure en lui.
De même que le PÈRE, QUI EST VIVANT, M’A ENVOYÉ,
et que Moi Je vis par le PÈRE,
de même celui qui Me mange,
lui aussi vivra par Moi.
TEL EST LE PAIN QUI EST DESCENDU DU CIEL :
IL n’est pas comme celui que les pères ont mangé.
Eux, ils sont morts ;
celui qui mange ce PAIN
vivra ÉTERNELLEMENT. »

Voilà ce que JÉSUS a dit
alors qu’IL enseignait à la synagogue de Capharnaüm.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/










Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=15/04/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 15 avril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Textes Liturgiques du jour : 29 Avril 2015, Temps Pascal
» Textes Liturgiques du jour : 23 Avril 2016, Temps Pascal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: