Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 1 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 6897
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 1 février   Mar 31 Jan - 18:07

Le mercredi de la 4e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,1-6.

En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent.
Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ?
N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet.
Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. »
Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains.
Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.

Commentaire du jour

Saint Athanase (295-373), évêque d'Alexandrie, docteur de l'Église
Lettre à Épictète, 5-9 (trad. bréviaire, 1er janvier ; rev.)

« N'est-il pas le charpentier, le fils de Marie ? »

Le Verbe, la Parole éternelle de Dieu, « a pris en charge la descendance d'Abraham ; c'est pourquoi il devait se faire en tous points semblable à ses frères » (He 2,16-17) et prendre un corps pareil au nôtre. C'est pourquoi Marie est vraiment nécessaire pour qu'il prenne ce corps en elle et l'offre en notre faveur comme étant le sien... Gabriel le lui avait annoncé en termes soigneusement choisis. Il n'a pas dit, de façon banale : « Celui qui va naître en toi »... ; il a dit : « Celui qui va naître de toi »...

Tout cela s'est fait ainsi pour que le Verbe, en assumant notre nature et en l'offrant en sacrifice, la fasse totalement sienne. Il a voulu nous revêtir ensuite de sa propre nature divine, ce qui permet à Saint Paul de dire : « Il faut que ce qui est périssable en nous devienne impérissable, que ce qui est mortel revête l'immortalité » (1Co 15,53). Cela ne s'est pas fait de façon simulée comme certains hérétiques l'ont imaginé : jamais de la vie ! Le Sauveur est devenu vraiment homme, et le salut de l'homme tout entier est venu de là... Notre salut n'est pas une apparence, il n'est pas pour le corps seul, mais pour l'homme tout entier, âme et corps, et ce salut est venu du Verbe lui-même.

Ce qui est venu de Marie était donc humain par nature, selon les Écritures, et le corps du Seigneur était un vrai corps ; oui, un vrai corps, puisqu'il était identique au nôtre, car Marie est notre sœur, puisque nous descendons tous d'Adam.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/


Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1260
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 1 février   Mer 1 Fév - 1:15

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study




Textes Liturgiques du jour : 1er Février 2017, 4ième semaine du Temps Ordinaire




Mercredi 1er Février 2017

De la férie

4ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A







(Première lecture)
Lettre aux Hébreux 12 : 4 à 7, 11 à 15


« Quand le SEIGNEUR aime quelqu’un, IL lui donne de bonnes leçons »

Frères,
vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang
dans votre lutte contre le péché,
et vous avez oublié cette parole de réconfort,
qui vous est adressée comme à des fils :

Mon fils, ne néglige pas les LEÇONS DU SEIGNEUR,
ne te décourage pas quand IL te fait des reproches.
Quand le SEIGNEUR aime quelqu’un,
IL lui donne de bonnes leçons ;
IL corrige tous ceux qu’IL accueille comme Ses Fils.


Ce que vous endurez est une leçon.
DIEU se comporte envers vous comme envers des fils ;
et quel est le fils auquel son père ne donne pas des leçons ?
Quand on vient de recevoir une leçon,
on n’éprouve pas de la joie mais plutôt de la tristesse.
Mais plus tard, quand on s’est repris grâce à la leçon,
celle-ci produit un fruit de paix et de justice.
C’est pourquoi,
redressez les mains inertes et les genoux qui fléchissent,
et rendez droits pour vos pieds les sentiers tortueux.
Ainsi, celui qui boite ne se fera pas d’entorse ;
bien plus, il sera guéri.
Recherchez activement la paix avec tous,
et la Sainteté sans laquelle personne ne verra le SEIGNEUR.
Soyez vigilants :
que personne ne se dérobe à la GRÂCE DE DIEU,
qu’il ne pousse chez vous aucune plante aux fruits amers,
cela causerait du trouble,
et beaucoup en seraient infectés.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Je veux dire merci au SEIGNEUR


Du recueil de David.

[Psaume 102 (103) ; entièrement]




Psaume 102 (103) : 1 et 2, 13 et 14, 17 et 18a


R/ L’AMOUR DU SEIGNEUR,
sur ceux qui LE craignent,
est de toujours à toujours.


Bénis le SEIGNEUR, ô mon âme,
bénis SON NOM TRÈS SAINT, tout mon être !
Bénis le SEIGNEUR, ô mon âme,
n’oublie aucun de SES BIENFAITS !
R/


Comme la tendresse du père pour ses fils,
la TENDRESSE DU SEIGNEUR pour qui LE craint !
IL sait de quoi nous sommes pétris,
IL se souvient que nous sommes poussière.
R/


Mais l’AMOUR DU SEIGNEUR, sur ceux qui LE craignent,
est de toujours à toujours,
et SA JUSTICE pour les enfants de leurs enfants,
pour ceux qui gardent SON ALLIANCE.
R/


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 6 : 1 à 6

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Mes Brebis écoutent MA VOIX, dit le SEIGNEUR ; Moi, Je les connais, et elles Me suivent.
Alléluia.
(Jn 10, 27)




« Un Prophète n’est méprisé que dans son pays »

En ce temps-là,
JÉSUS se rendit dans son lieu d’origine,
et Ses Disciples LE suivirent.
Le jour du sabbat,
IL se mit à enseigner dans la synagogue.
De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient :
« D’où cela LUI vient-IL ?
Quelle est cette SAGESSE qui LUI a été donnée,
et CES GRANDS MIRACLES qui se réalisent par SES MAINS ?
N’est-IL pas le charpentier, le FILS de Marie,
et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ?
Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? »
Et ils étaient profondément choqués à SON SUJET.
JÉSUS leur disait :
« Un Prophète n’est méprisé que dans son pays,
sa parenté et sa maison. »
Et là IL ne pouvait accomplir aucun miracle ;
IL guérit seulement quelques malades
en leur imposant les mains.
Et IL s’étonna de leur manque de foi.
Alors JÉSUS parcourait les villages d’alentour en enseignant.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)

http://www.radiofidelite.fr/comment/evangcom.php?jour=32

Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/









Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/2017-02-01/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 1 février
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Samedi 12 Février 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: