Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 2 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 6940
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 2 février   Mer 1 Fév - 20:54

Présentation du Seigneur au Temple, fête

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,22-40.

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur,
selon ce qui est écrit dans la Loi : ‘Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.’
Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : ‘un couple de tourterelles ou deux petites colombes.’
Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.
Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »
Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui.
Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction
– et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »
Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage,
demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

Commentaire du jour

Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église
1er sermon pour la Purification (trad. Brésard, 2000 ans A, p. 272 rev.)

« Soudain viendra dans son temple le Seigneur que vous cherchez » (Ml 3,1)

     Aujourd'hui la Vierge Mère introduit le Seigneur du temple dans le temple du Seigneur. Joseph aussi y amène au Seigneur ce fils qui n'est pas le sien, mais le Fils bien-aimé en qui Dieu a mis toute sa faveur (Mt 3,17). Syméon, le juste, reconnaît celui qu'il attendait ; Anne, la veuve, le loue. Une première procession est célébrée en ce jour par ces quatre personnages, une procession qui, par la suite, allait être célébrée dans la joie par l'univers entier... Ne vous étonnez pas de ce que cette procession est si petite, puisqu'il est bien petit aussi celui que le temple reçoit. Mais en ce lieu, il n'y a pas de pécheur : tous sont justes, tous sont saints, tous sont parfaits.

     Ne sauveras-tu que ceux-là, Seigneur ? Ton corps va grandir, ta tendresse elle aussi grandira... Je vois maintenant une seconde procession où des foules précèdent le Seigneur, où des foules le suivent ; ce n'est plus la Vierge qui la porte, mais un petit âne. Il ne dédaigne donc personne..., si du moins il ne leur manque pas ces vêtements des apôtres (Mt 21,7) : leur doctrine, leur mœurs, et la charité qui couvre une multitude de péchés (1P 4,8 ). Mais j'irai plus loin et je dirai qu'à nous aussi, il nous a réservé une place dans cette procession-là... David, roi et prophète, s'est réjoui de voir ce jour. « Il l'a vu et s'en est réjoui » (Jn 8,56) ; sinon aurait-il chanté : « Nous avons reçu ta miséricorde, ô Dieu, au milieu de ton temple » ? (Ps 47,8 ) David a reçu cette miséricorde du Seigneur, Syméon l'a reçue, et nous aussi nous l'avons reçue, comme tous ceux qui sont prédestinés à la vie, puisque « le Christ est le même hier, aujourd'hui et pour toujours » (He 13,8 )...

     Embrassons donc cette miséricorde que nous avons reçue au milieu du temple, et comme la bienheureuse Anne, ne nous en éloignons pas. Car « le temple de Dieu est saint, et ce temple, c'est vous » dit l'apôtre Paul (1Co 3,17). Elle est proche de vous cette miséricorde ; « elle est proche de vous, la parole de Dieu, dans votre bouche et dans votre cœur » (Rm 10,8 ). De fait, le Christ n'habite-t-il pas dans vos cœurs par la foi ? (Ep 3,17) Voilà son temple, voilà son trône... Oui, c'est dans le cœur que nous recevons la miséricorde, c'est dans le cœur qu'habite le Christ, c'est dans le cœur qu'il murmure des paroles de paix à son peuple, à ses saints, à tous ceux qui rentrent dans leur cœur.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1285
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 2 février   Jeu 2 Fév - 1:17

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study





Jeudi 2 Février 2017


Présentation du SEIGNEUR au Temple
Fête du SEIGNEUR


4ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année A





(Première lecture)
Livre du Prophète Malachie 3 : 1 à 4


« Soudain viendra dans Son Temple le SEIGNEUR que vous cherchez »

Ainsi PARLE le SEIGNEUR DIEU :
Voici que J’envoie Mon MESSAGER
pour qu’IL prépare le CHEMIN devant Moi ;
et soudain viendra dans Son Temple
le SEIGNEUR que vous cherchez.
Le MESSAGER de l’ALLIANCE que vous désirez,
LE voici qui vient – dit le SEIGNEUR de l’Univers.
Qui pourra soutenir le Jour de Sa VENUE ?
Qui pourra rester debout lorsqu’IL se montrera ?
Car IL est pareil au feu du fondeur,
pareil à la lessive des blanchisseurs.
IL s’installera pour fondre et purifier :
IL purifiera les fils de Lévi,
IL les affinera comme l’or et l’argent ;
ainsi pourront-ils, aux YEUX du SEIGNEUR,
présenter l’offrande en toute justice.
Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem
sera bien accueillie du SEIGNEUR,
comme il en fut aux jours anciens,
dans les années d’autrefois.


– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Ou bien :




(Première lecture)
Lettre aux Hébreux 2 : 14 à 18


« IL LUI fallait se rendre en tout semblable à ses frères »

Puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair,
JÉSUS a partagé, LUI AUSSI, pareille condition :
ainsi, par Sa Mort, IL a pu réduire à l’impuissance
celui qui possédait le pouvoir de la mort,
c’est-à-dire le diable,
et IL a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort,
passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves.
Car ceux qu’IL prend en charge, ce ne sont pas les Anges,
c’est la descendance d’Abraham.
IL LUI fallait donc se rendre en tout semblable à Ses Frères,
pour devenir un GRAND PRÊTRE MISÉRICORDIEUX et DIGNE DE FOI
pour les RELATIONS AVEC DIEU,
afin d’enlever les péchés du peuple.
Et parce qu’IL a souffert jusqu’au bout l’épreuve de SA PASSION,
IL est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.


– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Le SEIGNEUR fait Son ENTRÉE au Temple


Psaume appartenant au recueil de David.

Psaume 23 (24), entièrement



Psaume 23 (24) : 7, 8, 9, 10


R/ C’est le SEIGNEUR, DIEU de l’Univers ; c’est LUI, le ROI de GLOIRE.

Portes, levez vos frontons,
élevez-vous, Portes Éternelles :
qu’IL entre, le ROI de GLOIRE !
R/

Qui est ce ROI de GLOIRE ?
C’est le SEIGNEUR, le FORT, le VAILLANT,
le SEIGNEUR, le VAILLANT des combats.
R/

Portes, levez vos frontons,
levez-les, Portes Éternelles :
qu’IL entre, le ROI de GLOIRE !
R/

Qui donc est ce ROI de GLOIRE ?
C’est le SEIGNEUR, DIEU de l’Univers ;
c’est LUI, le ROI de GLOIRE.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 2 : 22 à 40

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. LUMIÈRE qui se révèle aux nations et donne GLOIRE à Ton Peuple Israël. Alléluia. (Lc 2, 32)



« Mes yeux ont vu Ton SALUT »

Quand fut accompli le temps prescrit par la Loi de Moïse
pour la purification,
les Parents de JÉSUS L’amenèrent à Jérusalem
pour LE présenter au SEIGNEUR,
selon ce qui est écrit dans la Loi :

Tout premier-né de sexe masculin
sera consacré au SEIGNEUR.


Ils venaient aussi offrir
le sacrifice prescrit par la Loi du SEIGNEUR :

un couple de tourterelles
ou deux petites colombes.



Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon.
C’était un homme juste et religieux,
qui attendait la Consolation d’Israël,
et l’ESPRIT SAINT était sur lui.
Il avait reçu de l’ESPRIT SAINT l’ANNONCE
qu’il ne verrait pas la mort
avant d’avoir vu le CHRIST, le MESSIE du SEIGNEUR.
Sous l’ACTION de l’ESPRIT, Syméon vint au Temple.
Au moment où les Parents présentaient l’ENFANT JÉSUS
pour se conformer au rite de la Loi qui LE concernait,
Syméon reçut l’ENFANT dans ses bras,
et il bénit DIEU en disant :
« Maintenant, Ô MAÎTRE SOUVERAIN,
TU peux laisser Ton Serviteur s’en aller
en paix, selon Ta PAROLE.
Car mes yeux ont vu le SALUT
que TU préparais à la face des peuples :
LUMIÈRE qui se révèle aux nations
et donne GLOIRE à ton peuple Israël. »
Le père et la Mère de l’ENFANT
s’étonnaient de ce qui était dit de LUI.
Syméon les bénit,
puis il dit à Marie Sa Mère :
« Voici que cet ENFANT
provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël.
IL sera un SIGNE de CONTRADICTION
– et Toi, Ton Âme sera traversée d’un glaive – :
ainsi seront dévoilées
les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

Il y avait aussi une femme Prophète,
Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser.
Elle était très avancée en âge ;
après sept ans de mariage,
demeurée veuve,
elle était arrivée à l’âge de 84 ans.
Elle ne s’éloignait pas du Temple,
servant DIEU jour et nuit dans le jeûne et la prière.
Survenant à cette heure même,
elle proclamait les LOUANGES de DIEU
et parlait de l’ENFANT
à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

Lorsqu’ils eurent achevé
tout ce que prescrivait la Loi du SEIGNEUR,
ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.

L’ENFANT, LUI, grandissait et se fortifiait,
rempli de SAGESSE,
et la GRÂCE de DIEU était sur LUI.


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)

http://www.radiofidelite.fr/comment/evangcom.php?jour=33

Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/









Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/2017-02-02/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 2 février
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Samedi 12 Février 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: