Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 31 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7064
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 31 mars   Jeu 30 Mar - 17:20

Le vendredi de la 4e semaine de Carême

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 7,1-2.10.14.25-30.

En ce temps-là, Jésus parcourait la Galilée : il ne voulait pas parcourir la Judée car les Juifs cherchaient à le tuer.
La fête juive des Tentes était proche.
Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret.
On était déjà au milieu de la semaine de la fête quand Jésus monta au Temple ; et là il enseignait.
Quelques habitants de Jérusalem disaient alors : « N’est-ce pas celui qu’on cherche à tuer ?
Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est lui le Christ ?
Mais lui, nous savons d’où il est. Or, le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est. »
Jésus, qui enseignait dans le Temple, s’écria : « Vous me connaissez ? Et vous savez d’où je suis ? Je ne suis pas venu de moi-même : mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, lui que vous ne connaissez pas.
Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. »
On cherchait à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n’était pas encore venue.

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Sermons sur Saint Jean, n° 28

« Son heure n'était pas encore venue »

« La fête juive des Tentes approchait. Les frères de Jésus lui dirent : Ne reste pas ici, va en Judée, pour que tes disciples là-bas voient les œuvres que tu fais... Jésus leur dit : Mon temps n'est pas encore venu, tandis que pour vous le temps est toujours bon » (Jn 7,2-6)... Jésus répond ainsi à ceux qui lui conseillaient de rechercher la gloire : « le temps de ma gloire n'est pas encore venu ». Voyez la profondeur de cette pensée : ils le poussent à rechercher la gloire, mais lui veut que l'humiliation précède l'élévation ; c'est par l'humilité qu'il veut se frayer un chemin à la gloire. Les disciples qui voulaient être assis l'un à sa droite et l'autre à sa gauche (Mc 10,37) recherchaient la gloire humaine eux aussi : ils ne voyaient que le terme du chemin, sans considérer le chemin qui devait y conduire. Le Seigneur les a donc rappelés à la véritable route, pour qu'ils parviennent à la patrie comme on doit le faire. La patrie est élevée mais la route est humble. La patrie, c'est la vie du Christ ; la route, c'est sa mort. La patrie, c'est la demeure du Christ, la route, c'est sa Passion...

Ayons donc le cœur droit ; le temps de notre gloire n'est pas encore arrivé. Écoutons dire à ceux qui aiment ce monde, comme les frères du Seigneur : « Votre temps est toujours bon, le nôtre n'est pas encore venu ». Osons le dire, nous aussi. Nous qui sommes le Corps de notre Seigneur Jésus Christ, nous qui sommes ses membres, nous qui le reconnaissons avec joie comme notre chef, redisons ces paroles, puisque c'est pour nous qu'il a daigné les dire le premier. Quand ceux qui aiment le monde insultent notre foi, disons-leur : « Votre temps est toujours bon, le nôtre n'est pas encore venu. » L'apôtre Paul, en effet, nous a dit : « Vous êtes morts, et votre vie est désormais cachée avec le Christ en Dieu ». Quand viendra notre temps ? « Quand le Christ, notre vie, apparaîtra, alors vous apparaîtrez, vous aussi, avec lui dans la gloire » (Col 3,3).

« Notre vie est cachée en Dieu avec le Christ ». On pourrait bien dire pendant l'hiver : cet arbre est mort, par exemple un figuier, un poirier ou tout autre arbre fruitier ; pendant tout l'hiver, il semble privé de vie. Mais l'été sert de preuve et permet de juger s'il est vivant. Notre été à nous, c'est la révélation du Christ.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1349
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 31 mars   Ven 31 Mar - 1:15

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study




Vendredi 31 Mars 2017

De la férie

4ième semaine du Temps de Carême
(Couleur liturgique : Violet )
Année A





(Première lecture)
Livre de la Sagesse 2 : 1a, 12 à 22


« Condamnons le juste à une mort infâme »

Les impies ne sont pas dans la VÉRITÉ
lorsqu’ils raisonnent ainsi en eux-mêmes :
« Attirons le JUSTE dans un piège, car IL nous contrarie,
IL s’oppose à nos entreprises,
il nous reproche de désobéir à la LOI de DIEU,
et nous accuse d’infidélités à notre éducation.
IL prétend posséder la CONNAISSANCE de DIEU,
et se nomme LUI-MÊME ENFANT du SEIGNEUR.
IL est un démenti pour nos idées,
sa seule PRÉSENCE nous pèse ;
car IL mène une VIE en dehors du commun,
Sa CONDUITE est ÉTRANGE.
IL nous tient pour des gens douteux,
se détourne de nos chemins comme de la boue.
IL proclame heureux le sort final des justes
et se vante d’avoir DIEU pour PÈRE.
Voyons si Ses PAROLES sont VRAIES,
regardons comment IL en sortira.
Si le JUSTE est FILS de DIEU,
DIEU L’assistera, et L’arrachera aux mains de ses adversaires.
Soumettons-LE à des outrages et à des tourments ;
nous saurons ce que vaut Sa DOUCEUR,
nous éprouverons Sa PATIENCE.
Condamnons-LE à une mort infâme,
puisque, dit-IL, quelqu’un interviendra pour LUI. »

C’est ainsi que raisonnent ces gens-là, mais ils s’égarent ;
leur méchanceté les a rendus aveugles.
Ils ne connaissent pas les SECRETS de DIEU,
ils n’espèrent pas que la SAINTETÉ puisse être récompensée,
ils n’estiment pas qu’une ÂME IRRÉPROCHABLE puisse être GLORIFIÉE.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







Le SEIGNEUR m’a délivré de toutes mes craintes

Du recueil de David. Devant Abimélek, David s’était fait passer pour fou. Après avoir été mis à la porte par celui-ci, il prononça les paroles que voice.

[Psaume 33 (34) ; entièrement]


Psaume 33 (34) : 17 et 18, 19 et 20, 21 et 23

R/ Le SEIGNEUR est PROCHE du CŒUR BRISÉ.


Le SEIGNEUR affronte les méchants
pour effacer de la Terre leur mémoire.
Le SEIGNEUR entend ceux qui L’appellent :
de toutes leurs angoisses, IL les délivre.
R/

IL est PROCHE du CŒUR BRISÉ,
IL sauve l’esprit abattu.
Malheur sur malheur pour le juste,
mais le SEIGNEUR chaque fois le délivre.
R/

IL veille sur chacun de ses os :
pas un ne sera brisé.
Le SEIGNEUR rachètera Ses Serviteurs :
pas de châtiment pour qui trouve en LUI son REFUGE.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 7 : 1 et 2, 10, 14, 25 à 30

Acclamation de l’Évangile :
Ta PAROLE, SEIGNEUR, est VÉRITÉ, et Ta LOI, DÉLIVRANCE.
L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute PAROLE qui sort de la BOUCHE de DIEU.
Ta PAROLE, SEIGNEUR, est VÉRITÉ, et Ta LOI, DÉLIVRANCE.
(Mt 4, 4b)



« On cherchait à L’arrêter, mais Son Heure n’était pas encore Venue »

En ce temps- là,
JÉSUS parcourait la Galilée :
IL ne voulait pas parcourir la Judée
car les Juifs cherchaient à LE tuer.
La fête juive des Tentes était proche.
Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem
pour la fête,
IL y monta LUI aussi,
non pas ostensiblement, mais en secret.

On était déjà au milieu de la semaine de la fête
quand JÉSUS monta au Temple ; et là IL enseignait.
Quelques habitants de Jérusalem disaient alors :
« N’est-ce pas CELUI qu’on cherche à tuer ?
LE voilà qui parle ouvertement,
et personne ne LUI dit rien !
Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu
que c’est LUI le CHRIST ?
Mais LUI, nous savons d’où IL est.
Or, le CHRIST, quand IL viendra,
personne ne saura d’où IL est. »
JÉSUS, qui enseignait dans le Temple, s’écria :
« Vous Me connaissez ?
Et vous savez d’où Je suis ?
Je ne suis pas venu de Moi-Même :
mais IL est VÉRIDIQUE, CELUI qui M’a envoyé,
LUI que vous ne connaissez pas.
Moi, Je LE connais
parce que Je viens d’auprès de LUI,
et c’est LUI qui M’a envoyé. »

On cherchait à L’arrêter,
mais personne ne mit la main sur LUI
parce que Son Heure n’était pas encore Venue.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)

http://www.radiofidelite.fr/comment/evangcom.php?jour=90

Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/







Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/2017-03-31/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 31 mars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lundi 7 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Lecture du jour- 22 mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: