Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 5 mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 6896
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 5 mai   Jeu 4 Mai - 18:15

Le vendredi de la 3e semaine de Pâques

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 6,52-59.

En ce temps-là, les Juifs se querellaient entre eux : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »
Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui.
De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi.
Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »
Voilà ce que Jésus a dit, alors qu’il enseignait à la synagogue de Capharnaüm.

Commentaire du jour

Isaac le Syrien (7e siècle), moine près de Mossoul
Discours ascétiques, 1ère série, n° 72 (trad. DDB 1981, p.366)

« Ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson »

     L'Arbre de la vie est l'amour de Dieu. Adam l'a perdu dans sa chute et n'a plus jamais retrouvé la joie, mais il travaillait et peinait sur la terre pleine d'épines (Gn 3,18). Ceux qui se sont privés de l'amour de Dieu mangent dans leurs œuvres le pain de leur sueur (Gn 3,19), quand bien même ils marcheraient sur une voie droite ; c'est là le pain qu'il a été donné à la première créature de manger après la chute. Jusqu'à ce que nous trouvions l'amour, notre travail est là, sur la terre des épines... ; quelle que soit notre justice personnelle, c'est à la sueur de notre visage que nous vivons.

     Mais quand nous avons trouvé l'amour, nous nous nourrissons du pain céleste, et nous sommes réconfortés en dehors de toute œuvre et de toute peine. Le pain céleste est le Christ, qui est descendu du ciel et a donné la vie au monde. Et telle est la nourriture des anges (Ps 77,25). Celui qui a trouvé l'amour se nourrit du Christ chaque jour et à toute heure, et il en devient immortel. Car il a dit : « Celui qui mange du pain que je lui donnerai ne verra jamais la mort. » Bienheureux est celui qui mange du pain de l'amour, qui est Jésus. Car celui qui se nourrit de l'amour se nourrit du Christ, le Dieu qui domine l'univers, ce dont Jean témoigne quand il dit : « Dieu est amour » (1Jn 4,8 ).

     Donc celui qui vit dans l'amour reçoit de Dieu le fruit de la vie. Il respire dans ce monde l'air même de la résurrection, cet air dont les justes ressuscités font leurs délices. L'amour est le Royaume. C'est de lui que le Seigneur a mystérieusement ordonné à ses apôtres de se nourrir ; manger et boire à la table de mon Royaume (Lc 22,30), qu'est-ce d'autre que l'amour ? Car l'amour est capable de nourrir l'homme au lieu de tout aliment et de toute boisson. Tel est « le vin qui réjouit le cœur de l'homme » (Ps 104,16) ; bienheureux celui qui boit de ce vin.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1259
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 5 mai   Ven 5 Mai - 4:01

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study




Vendredi 5 Mai 2017

De la férie

3ième semaine du Temps Pascal
(Couleur liturgique : Blanc )
Année A






(Première lecture)
Livre des Actes des Apôtres 9 : 1 à 20


« Cet homme est l’instrument que J’ai choisi pour faire parvenir Mon NOM auprès des nations »

En ces jours-là,
Saul était toujours animé d’une rage meurtrière
contre les Disciples du SEIGNEUR.
Il alla trouver le grand prêtre
et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas,
afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes
qui suivaient le CHEMIN du SEIGNEUR,
il les amène enchaînés à Jérusalem.
Comme il était en route et approchait de Damas,
soudain une LUMIÈRE venant du CIEL l’enveloppa de SA CLARTÉ.
Il fut précipité à terre ; il entendit une VOIX qui lui disait :
« Saul, Saul,
pourquoi Me persécuter ? »
Il demanda :
« Qui es-TU, SEIGNEUR ? »
La VOIX répondit :
« JE SUIS JÉSUS, CELUI que tu persécutes.
Relève-toi et entre dans la ville :
on te dira ce que tu dois faire. »
Ses compagnons de route s’étaient arrêtés,
muets de stupeur :
ils entendaient la VOIX,
mais ils ne voyaient personne.
Saul se releva de terre
et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien.
Ils le prirent par la main
pour le faire entrer à Damas.
Pendant trois jours, il fut privé de la vue
et il resta sans manger ni boire.
Or, il y avait à Damas un Disciple nommé Ananie.
Dans une Vision, le SEIGNEUR lui dit :
« Ananie ! »
Il répondit :
« Me voici, SEIGNEUR. »
Le SEIGNEUR reprit :
« Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude :
tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul.
Il est en prière, et il a eu cette Vision :
un homme, du nom d’Ananie,
entrait et lui imposait les mains
pour lui rendre la vue. »
Ananie répondit :
« SEIGNEUR, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme,
et de tout le mal qu’il a fait subir à Tes Fidèles à Jérusalem.
Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres
le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent Ton NOM. »
Mais le SEIGNEUR lui dit :
« Va ! car cet homme est l’instrument que J’ai choisi
pour faire parvenir Mon NOM
auprès des nations, des rois et des fils d’Israël.
Et Moi, Je lui montrerai
tout ce qu’il lui faudra souffrir pour Mon NOM. »
Ananie partit donc
et entra dans la maison.
Il imposa les mains à Saul, en disant :
« Saul, mon frère,
CELUI qui m’a envoyé, c’est le SEIGNEUR,
c’est JÉSUS qui t’est apparu
sur le chemin par lequel tu venais.
Ainsi, tu vas retrouver la vue,
et tu seras rempli d’ESPRIT SAINT. »
Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles,
et il retrouva la vue.
Il se leva, puis il fut baptisé.
Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent.
Il passa quelques jours à Damas avec les Disciples
et, sans plus attendre, il proclamait JÉSUS dans les synagogues,
affirmant que CELUI-CI est le FILS de DIEU.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Louange Universelle

Psaume 116 (117) : 1, 2

R/ Allez par le monde entier.
Proclamez l’ÉVANGILE.


Louez le SEIGNEUR, tous les peuples,
fêtez-LE, tous les pays !
R/

Son AMOUR envers nous s'est montré le Plus Fort ;
ÉTERNELLE est la FIDÉLITÉ du SEIGNEUR !
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 6 : 52 à 59

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Qui mange Ma CHAIR et boit Mon SANG
demeure en Moi, et Moi en lui, dit le SEIGNEUR.
Alléluia.
(Jn 6, 56)




« Ma CHAIR est la VRAIE NOURRITURE, et Mon SANG est la VRAIE BOISSON »

En ce temps-là,
les Juifs se querellaient entre eux :
« Comment CELUI-LÀ
peut- IL nous donner Sa CHAIR à manger ? »
JÉSUS leur dit alors :
« AMEN, AMEN, Je vous le dis :
si vous ne mangez pas la CHAIR du FILS de l’Homme,
et si vous ne buvez pas Son SANG,
vous n’avez pas la VIE en vous.
Celui qui mange Ma CHAIR et boit Mon SANG
a la VIE ÉTERNELLE ;
et Moi, Je le ressusciterai au dernier jour.
En effet, Ma CHAIR est la VRAIE NOURRITURE,
et Mon SANG est la VRAIE BOISSON.
Celui qui mange Ma CHAIR et boit Mon SANG
demeure en Moi,
et Moi, Je demeure en lui.
De même que le PÈRE, qui est VIVANT, M’a envoyé,
et que Moi Je vis par le PÈRE,
de même celui qui Me mange,
lui aussi vivra par Moi.
Tel est le PAIN qui est descendu du CIEL :
il n’est pas comme celui que les pères ont mangé.
Eux, ils sont morts ;
celui qui mange ce PAIN
vivra ÉTERNELLEMENT. »

Voilà ce que JÉSUS a dit
alors qu’IL enseignait à la synagogue de Capharnaüm.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)

http://www.radiofidelite.fr/comment/evangcom.php?jour=125

Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/










Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/2017-05-05/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas


Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 5 mai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "
» Lectures de la messe de ce jour "Lecture du livre des Actes des Apôtres"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: