Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 5 juillet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 6941
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 5 juillet   Mar 4 Juil - 17:47

Le mercredi de la 13e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 8,28-34.

En ce temps-là, comme Jésus arrivait sur l’autre rive, dans le pays des Gadaréniens, deux possédés sortirent d’entre les tombes à sa rencontre ; ils étaient si agressifs que personne ne pouvait passer par ce chemin.
Et voilà qu’ils se mirent à crier : « Que nous veux-tu, Fils de Dieu ? Es-tu venu pour nous tourmenter avant le moment fixé ? »
Or, il y avait au loin un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture.
Les démons suppliaient Jésus : « Si tu nous expulses, envoie-nous dans le troupeau de porcs. »
Il leur répondit : « Allez. » Ils sortirent et ils s’en allèrent dans les porcs ; et voilà que, du haut de la falaise, tout le troupeau se précipita dans la mer, et les porcs moururent dans les flots.
Les gardiens prirent la fuite et s’en allèrent dans la ville annoncer tout cela, et en particulier ce qui était arrivé aux possédés.
Et voilà que toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; et lorsqu’ils le virent, les gens le supplièrent de partir de leur territoire.

Commentaire du jour


Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église
Homélie sur le mot 'cimetière' et sur la croix

La libération des captifs

En ce jour Jésus Christ est entré vainqueur dans les abîmes des enfers. En ce jour « il a brisé les portes d'airain, il a rompu les verrous de fer », comme le dit Isaïe (45,2). Remarquez ces expressions. Il ne dit pas qu'il « a ouvert » les portes d'airain, ni qu'il les a enlevées, mais qu'il les « a brisées », pour faire comprendre qu'il n'y a plus de prison, pour dire que Jésus a anéanti ce séjour des captifs. Une prison où il n'y a plus ni portes ni verrous ne peut plus retenir de prisonniers. Ces portes que le Christ a brisées, qui pourrait les rétablir ? Ces verrous qu'il a rompus, quel homme pourrait les remettre ?

Quand les princes de la terre relâchent des détenus en envoyant des lettres de grâce, ils laissent subsister les portes et les gardes de la prison, pour montrer à ceux qui sortent qu'ils peuvent y rentrer encore, eux ou d'autres. Le Christ n'agit pas de la sorte. En brisant les portes d'airain, il témoigne qu'il n'y a plus de captivité, plus de mort.

Pourquoi des portes « d'airain » ?… Parce que la mort était impitoyable, inflexible, dure comme le diamant. Jamais pendant tous les siècles avant Jésus Christ, jamais aucun de ses captifs n'avait pu lui échapper, jusqu'au jour où le Souverain du ciel est descendu dans l'abîme pour lui arracher ses victimes.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1286
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 5 juillet   Mer 5 Juil - 1:14

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study





Mercredi 5 Juillet 2017

Saint Antoine-Marie Zaccaria, Prêtre
1502-1539. D’abord médecin, il s’orienta ensuite vers le sacerdoce. D’un zèle apostolique intense, il fonda en 1530 la congrégation des Barnabites.

13ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A






(Première lecture)
Livre de la Genèse 21 : 5, 8 à 20

« Le fils de cette servante ne doit pas partager l’héritage de mon fils Isaac »

Abraham avait cent ans quand naquit son fils Isaac.
L’enfant grandit, et il fut sevré.
Abraham donna un grand festin le jour où Isaac fut sevré.
Or, Sara regardait s’amuser Ismaël,
ce fils qu’Abraham avait eu d’Agar l’Égyptienne.
Elle dit à Abraham :
« Chasse cette servante et son fils ;
car le fils de cette servante
ne doit pas partager l’héritage de mon fils Isaac. »
Cette parole attrista beaucoup Abraham,
à cause de son fils Ismaël,
mais DIEU lui dit :
« Ne sois pas triste à cause du garçon et de ta servante ;
écoute tout ce que Sara te dira,
car c’est par Isaac qu’une descendance portera ton nom ;
mais Je ferai aussi une nation du fils de la servante,
car lui aussi est de ta descendance. »

Abraham se leva de bon matin, il prit du pain et une outre d’eau,
il les posa sur l’épaule d’Agar,
il lui remit l’enfant,
puis il la renvoya.
Elle partit et alla errer dans le désert de Bershéba.
Quand l’eau de l’outre fut épuisée,
elle laissa l’enfant sous un buisson,
et alla s’asseoir non loin de là,
à la distance d’une portée de flèche.
Elle se disait :
« Je ne veux pas voir mourir l’enfant ! »
Elle s’assit non loin de là.
Elle éleva la voix et pleura.
DIEU entendit la voix du petit garçon ;
et du Ciel, l’Ange de DIEU appela Agar :
« Qu’as-tu, Agar ?
Sois sans crainte, car DIEU a entendu la voix du petit garçon,
sous le buisson où il était.
Debout ! Prends le garçon et tiens-le par la main,
car Je ferai de lui une grande nation. »
Alors, DIEU ouvrit les yeux d’Agar,
et elle aperçut un puits.
Elle alla remplir l’outre et fit boire le garçon.
DIEU fut avec lui,
il grandit et habita au désert, et il devint un tireur à l’arc.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Le SEIGNEUR m’a délivré de toutes mes craintes


Du recueil de David. Devant Abimélek, David s’était fait passer pour fou. Après avoir été mis à la porte par celui-ci, il prononça les paroles que voici.

[Psaume 33 (34) ; entièrement]



Psaume 33 (34) : 7 et 8, 10 et 11, 12 et 13

R/ Un pauvre crie ;
le SEIGNEUR entend.


Un pauvre crie ; le SEIGNEUR entend :
IL le sauve de toutes ses angoisses.
L’Ange du SEIGNEUR campe alentour
pour libérer ceux qui LE craignent.
R/

Saints du SEIGNEUR, adorez-LE :
rien ne manque à ceux qui LE craignent.
Des riches ont tout perdu, ils ont faim ;
qui cherche le SEIGNEUR ne manquera d’aucun bien.
R/

Venez, mes fils, écoutez-moi,
que je vous enseigne la crainte du SEIGNEUR.
Qui donc aime la vie
et désire les jours où il verra le bonheur ?
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 8 : 28 à 34

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Le PÈRE a voulu nous engendrer,
par SA PAROLE de VÉRITÉ,
pour faire de nous comme les Prémices de Ses Créatures.
Alléluia.
(Jc 1, 18)




« Es-TU venu pour nous tourmenter avant le moment fixé ? »

En ce temps-là,
comme JÉSUS arrivait sur l’autre rive,
dans le pays des Gadaréniens,
deux possédés sortirent d’entre les tombes à SA RENCONTRE ;
ils étaient si agressifs
que personne ne pouvait passer par ce chemin.
Et voilà qu’ils se mirent à crier :
« Que nous veux-TU, FILS de DIEU ?
Es-TU venu pour nous tourmenter avant le moment fixé ? »
Or, il y avait au loin un grand troupeau de porcs
qui cherchait sa nourriture.
Les démons suppliaient JÉSUS :
« Si TU nous expulses,
envoie-nous dans le troupeau de porcs. »
IL leur répondit :
« Allez. »
Ils sortirent et ils s’en allèrent dans les porcs ;
et voilà que, du haut de la falaise,
tout le troupeau se précipita dans la mer,
et les porcs moururent dans les flots.
Les gardiens prirent la fuite
et s’en allèrent dans la ville annoncer tout cela,
et en particulier ce qui était arrivé aux possédés.
Et voilà que toute la ville sortit à la rencontre de JÉSUS ;
et lorsqu’ils le virent, les gens LE supplièrent
de partir de leur territoire.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Évangile + commentaire (audio)

http://www.radiofidelite.fr/comment/evangcom.php?jour=186

Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/









Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/2017-07-05/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 5 juillet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 11 juillet
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: