Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 10 juillet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7064
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 30
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 10 juillet   Dim 9 Juil - 17:58

Le lundi de la 14e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,18-26.

En ce temps-là, tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean le Baptiste, voilà qu’un notable s’approcha. Il se prosternait devant lui en disant : « Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. »
Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples.
Et voici qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par-derrière et toucha la frange de son vêtement.
Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. »
Jésus se retourna et, la voyant, lui dit : « Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.
Jésus, arrivé à la maison du notable, vit les joueurs de flûte et la foule qui s’agitait bruyamment. Il dit alors :
« Retirez-vous. La jeune fille n’est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui.
Quand la foule fut mise dehors, il entra, lui saisit la main, et la jeune fille se leva.
Et la nouvelle se répandit dans toute la région.

Commentaire du jour

Saint Hilaire (v. 315-367), évêque de Poitiers et docteur de l'Église
Commentaire de l'évangile de Matthieu, 9, 5-8 (trad. cf SC 254, p 209s)

« La jeune fille n'est pas morte, elle dort »

Ce chef [de synagogue] peut être compris comme représentant la Loi de Moïse qui, priant à l'intention de la foule qu'elle avait nourrie pour le Christ en prêchant l'attente de sa venue, demande au Seigneur de rendre la vie à une morte... Le Seigneur lui a promis son aide et pour la lui assurer, l'a suivi.

Mais d'abord, la foule des païens pécheurs est sauvée avec les apôtres. Le don de la vie revenait en premier lieu à l'élection prédestinée par la Loi, mais au préalable, dans l'image de la femme, le salut est rendu aux publicains et aux pécheurs. Voilà pourquoi cette femme a confiance qu'en venant sur le passage du Seigneur, elle sera guérie de son flux de sang par le contact du vêtement du Seigneur... Elle a hâte dans sa foi de toucher la frange du vêtement, c'est-à-dire d'atteindre en compagnie des apôtres le don de l'Esprit Saint qui sort du corps du Christ à la manière d'une frange. En peu de temps elle est guérie. Ainsi, la santé destinée à l'une est rendue aussi à une autre, dont le Seigneur a loué la foi et la persévérance, parce que ce qui était préparé pour Israël a été accueilli par les peuples des nations... La puissance guérissante du Seigneur, contenue dans son corps, gagnait jusqu'aux franges de ses vêtements. En effet, Dieu n'était pas divisible ni saisissable pour être enfermé dans un corps ; il divise lui-même ses dons dans l'Esprit, mais n'est pas divisé dans ses dons. Sa puissance est atteinte par la foi partout, parce qu'elle est partout et n'est absente nulle part. Le corps qu'il a pris n'a pas enfermé sa puissance, mais sa puissance a pris la fragilité d'un corps pour le racheter. Et cette puissance est si illimitée et si généreuse que l'œuvre du salut des hommes était présente jusque dans les franges du vêtement du Christ.

Le Seigneur entre ensuite dans la maison du chef, autrement dit dans la synagogue..., et beaucoup se moquent de lui. En effet ils n'ont pas cru en Dieu dans un homme ; ils ont ri d'entendre prêcher la résurrection d'entre les morts. Prenant la main de la jeune fille, le Seigneur a ramené à la vie celle dont la mort n'était auprès de lui qu'un sommeil.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1349
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 10 juillet   Lun 10 Juil - 1:13

Bonjour Julie study
Bonjour à toutes et à tous study





Lundi 10 Juillet 2017

De la férie

14ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A






(Première lecture)
Livre de la Genèse 28 : 10 à 22a


« Il eut un songe : une échelle était dressée, et des Anges de DIEU montaient et descendaient. Le SEIGNEUR dit… »

En ces jours-là,
Jacob partit de Bershéba et se dirigea vers Harane.
Il atteignit le lieu où il allait passer la nuit
car le Soleil s’était couché.
Il y prit une pierre pour la mettre sous sa tête,
et dormit en ce lieu.
Il eut un songe :
voici qu’une échelle était dressée sur la terre,
son sommet touchait le Ciel,
et des Anges de DIEU montaient et descendaient.
Le SEIGNEUR se tenait près de lui. IL dit :
« JE SUIS le SEIGNEUR,
le DIEU d’Abraham ton père,
le DIEU d’Isaac.
La terre sur laquelle tu es couché,
Je te la donne, à toi et à tes descendants.
Tes descendants seront nombreux
comme la poussière du sol,
vous vous répandrez à l’orient et à l’occident,
au nord et au midi ;
en toi et en ta descendance
seront bénies toutes les familles de la Terre.
Voici que JE SUIS avec toi ;
Je te garderai partout où tu iras,
et Je te ramènerai sur cette terre ;
car Je ne t’abandonnerai pas
avant d’avoir accompli ce que Je t’ai dit. »
Jacob sortit de son sommeil et déclara :
« En VÉRITÉ, le SEIGNEUR est en ce LIEU !
Et moi, je ne le savais pas. »
Il fut saisi de crainte et il dit :
« Que ce LIEU est REDOUTABLE !
C’est vraiment la MAISON de DIEU,
la PORTE du CIEL ! »
Jacob se leva de bon matin,
il prit la pierre qu’il avait mise sous sa tête,
il la dressa pour en faire une stèle,
et sur le sommet il versa de l’huile.
Jacob donna le nom de BÉTHEL (c’est-à-dire : MAISON DE DIEU)
à ce lieu qui auparavant s’appelait Louz.
Alors Jacob prononça ce vœu :
« Si DIEU est avec moi,
s’il me garde sur le chemin où je marche,
s’il me donne du pain pour manger
et des vêtements pour me couvrir,
et si je reviens sain et sauf à la maison de mon père,
le SEIGNEUR sera mon DIEU.
Cette PIERRE dont j’ai fait une STÈLE
sera la MAISON de DIEU. »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








A l’abri chez le DIEU TRÈS-HAUT


[Psaume 90 (91) ; entièrement]


Psaume 90 (91) : 1 et 2, 3a et 4, 14 et 15ab

R/ Mon DIEU, dont je suis sûr !

Quand je me tiens sous l’ABRI du TRÈS-HAUT
et repose à l’Ombre du PUISSANT,
je dis au SEIGNEUR : « Mon REFUGE,
mon REMPART, mon DIEU, dont je suis sûr ! »
R/

C’est LUI qui te sauve des filets du chasseur
IL te COUVRE et te PROTÈGE.
Tu trouves sous SON AILE un REFUGE :
SA FIDÉLITÉ est une ARMURE, un BOUCLIER.
R/

« Puisqu’il s’attache à Moi, Je le délivre ;
Je le défends, car il connaît Mon NOM.
Il M’appelle, et Moi, Je lui réponds ;
Je SUIS avec lui dans son épreuve. »
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 9 : 18 à 26

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Notre SAUVEUR, le CHRIST JÉSUS, a détruit la mort ;
IL a fait resplendir la VIE par l’Évangile.
Alléluia.
(2 Tm 1, 10)




« Ma fille est morte à l’instant ; mais viens, et elle vivra »

En ce temps-là,
tandis que JÉSUS parlait aux disciples de Jean le Baptiste,
voilà qu’un notable s’approcha.
Il se prosternait devant LUI en disant :
« Ma fille est morte à l’instant ;
mais viens lui imposer la main,
et elle vivra. »
JÉSUS se leva et le suivit, ainsi que Ses Disciples.

Et voici qu’une femme
souffrant d’hémorragies depuis douze ans
s’approcha par derrière
et toucha la frange de SON VÊTEMENT.
Car elle se disait en elle-même :
« Si je parviens seulement à toucher SON VÊTEMENT,
je serai sauvée. »
JÉSUS se retourna et, la voyant, lui dit :
« Confiance, MA FILLE !
Ta foi t’a sauvée. »
Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.

JÉSUS, arrivé à la maison du notable,
vit les joueurs de flûte
et la foule qui s’agitait bruyamment.
IL dit alors :
« Retirez-vous.
La jeune fille n’est pas morte : elle dort. »
Mais on se moquait de LUI.
Quand la foule fut mise dehors,
IL entra, lui saisit la main,
et la jeune fille se leva.
Et la nouvelle se répandit dans toute la région.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)

http://www.radiofidelite.fr/comment/evangcom.php?jour=191

Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/










Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/2017-07-10/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 10 juillet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 11 juillet
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: