Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 16 janvier

Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7659
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 31
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 16 janvier   Lun 15 Jan - 18:07

Le mardi de la 2e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 2,23-28.

Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. »
Et Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ?
Au temps du grand prêtre Abiatar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. »
Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat.
Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »

Commentaire du jour

Benoît XVI, pape de 2005 à 2013
Exhortation apostolique « Sacramentum caritatis » §72 (trad. ©️ copyright Libreria Editrice Vaticana rev.)

« Le maître du sabbat » : la libération apportée par le Christ

La nouveauté radicale que l'eucharistie introduit dans la vie de l'homme s'est révélée à la conscience chrétienne dès les origines. Les fidèles ont immédiatement perçu l'influence profonde que la célébration eucharistique exerçait sur leur style de vie. Saint Ignace d'Antioche (?-v. 110) exprimait cette vérité en appelant les chrétiens « ceux qui sont venus à la nouvelle espérance » ; il les présentait comme ceux qui vivent « selon le dimanche ». Cette formule du grand martyr d'Antioche met clairement en lumière le lien entre la réalité eucharistique et l'existence chrétienne dans son caractère quotidien. L'habitude caractéristique des chrétiens de se réunir le premier jour après le sabbat pour célébrer la résurrection du Christ – selon le récit de saint Justin martyr (v. 100-160) – définit également une forme d'existence renouvelée par la rencontre avec le Christ.

La formule de saint Ignace – « vivre selon le dimanche » – souligne aussi la valeur de modèle que possède ce jour saint par rapport à tout autre jour de la semaine. En effet, il ne se distingue pas par la simple interruption des activités habituelles, comme une sorte de parenthèse dans le rythme normal des jours. Les chrétiens ont toujours ressenti ce jour comme le premier de la semaine, parce qu'en lui on fait mémoire de la nouveauté radicale apportée par le Christ. Le dimanche est donc le jour où le chrétien retrouve la forme eucharistique de son existence, selon laquelle il est appelé à vivre constamment. « Vivre selon le dimanche » signifie vivre dans la conscience de la libération apportée par le Christ et accomplir notre existence comme l'offrande de nous-mêmes à Dieu, pour que sa victoire se manifeste pleinement à tous les hommes à travers un comportement profondément renouvelé.

http://levangileauquotidien.org/M/FR/
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1684
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 47

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 16 janvier   Mar 16 Jan - 1:19

Bonjour Julie,
Bonjour à toutes et à tous,




Mardi 16 Janvier 2018

De la férie

2ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année B





(Première lecture)
Premier Livre de Samuel 16 : 1 à 13


« Samuel donna l’Onction à David au milieu de ses frères. L’ESPRIT DU SEIGNEUR s’empara de David »

En ces jours-là,
le SEIGNEUR dit à Samuel :
« Combien de temps encore seras-tu en deuil à cause de Saül ?
Je l’ai rejeté pour qu’il ne règne plus sur Israël.
Prends une corne que tu rempliras d’huile, et pars !
Je t’envoie auprès de Jessé de Bethléem,
car J’ai vu parmi ses fils mon roi. »
Samuel répondit :
« Comment faire ?
Saül va le savoir, et il me tuera. »
Le SEIGNEUR reprit :
« Emmène avec toi une génisse,
et tu diras que tu viens offrir un sacrifice au SEIGNEUR.
Tu convoqueras Jessé au sacrifice ;
Je t’indiquerai MOI-MÊME ce que tu dois faire
et tu Me consacreras par l’onction celui que Je te désignerai. »
Samuel fit ce qu’avait dit le SEIGNEUR.
Quand il parvint à Bethléem,
les anciens de la ville allèrent à sa rencontre en tremblant,
et demandèrent :
« Est-ce pour la paix que tu viens ? »
Samuel répondit :
« Oui, pour la paix.
Je suis venu offrir un sacrifice au SEIGNEUR.
Purifiez-vous, et vous viendrez avec moi au sacrifice. »
Il purifia Jessé et ses fils,
et les convoqua au sacrifice.
Lorsqu’ils arrivèrent et que Samuel aperçut Éliab, il se dit :
« Sûrement, c’est lui le messie,
lui qui recevra l’onction du SEIGNEUR ! »
Mais le SEIGNEUR dit à Samuel :
« Ne considère pas son apparence ni sa haute taille,
car je l’ai écarté.
DIEU ne regarde pas comme les hommes :
les hommes regardent l’apparence,
mais le SEIGNEUR regarde le cœur. »
Jessé appela Abinadab et le présenta à Samuel,
qui dit :
« Ce n’est pas lui non plus que le SEIGNEUR a choisi. »
Jessé présenta Shamma,
mais Samuel dit :
« Ce n’est pas lui non plus que le SEIGNEUR a choisi. »
Jessé présenta ainsi à Samuel ses sept fils,
et Samuel lui dit :
« Le SEIGNEUR n’a choisi aucun de ceux-là. »
Alors Samuel dit à Jessé :
« N’as-tu pas d’autres garçons ? »
Jessé répondit :
« Il reste encore le plus jeune,
il est en train de garder le troupeau. »
Alors Samuel dit à Jessé :
« Envoie-le chercher :
nous ne nous mettrons pas à table
tant qu’il ne sera pas arrivé. »
Jessé le fit donc venir :
le garçon était roux, il avait de beaux yeux, il était beau.
Le SEIGNEUR dit alors :
« Lève-toi, donne-lui l’onction : c’est lui ! »
Samuel prit la corne pleine d’huile,
et lui donna l’onction au milieu de ses frères.
L’ESPRIT DU SEIGNEUR s’empara de David à partir de ce jour-là.
Quant à Samuel, il se mit en route
et s’en revint à Rama.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







Où sont passées les promesses faites à David ?


Poème chanté attribué à Étan l’Ezrahite.

Psaume 88 (89), entièrement




Psaume 88 (89) : 20, 21 et 22, 27 et 28


R/ J’ai trouvé David, mon serviteur.


Autrefois, TU as parlé à tes amis :
Dans une vision TU leur as dit :
« J’ai donné mon appui à un homme d’élite,
J’ai choisi dans ce peuple un jeune homme.
R/

« J’ai trouvé David, mon serviteur,
Je l’ai sacré avec MON HUILE SAINTE ;
et MA MAIN sera pour toujours avec lui,
MON BRAS fortifiera son courage.
R/

« IL Me dira : TU es MON PÈRE,
MON DIEU, MON ROC ET MON SALUT !
Et Moi, J’en ferai MON FILS AÎNÉ,
LE PLUS GRAND DES ROIS DE LA TERRE ! »
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 2 : 23 à 28

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Que le PÈRE de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST
ouvre à SA LUMIÈRE les yeux de notre cœur,
pour que nous percevions l’espérance que donne SON APPEL. Alléluia.
(cf. Ep 1, 17-18)



« Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat »

Un jour de sabbat,
JÉSUS marchait à travers les champs de blé ;
et Ses Disciples, chemin faisant,
se mirent à arracher des épis.
Les pharisiens LUI disaient :
« Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat !
Cela n’est pas permis. »
Et JÉSUS leur dit :
« N’avez-vous jamais lu ce que fit David,
lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim,
lui-même et ceux qui l’accompagnaient ?
Au temps du grand prêtre Abiatar,
il entra dans la MAISON DE DIEU
et mangea les pains de l’offrande
que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres,
et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. »
IL leur disait encore :
« Le sabbat a été fait pour l’homme,
et non pas l’homme pour le sabbat.
Voilà pourquoi le FILS de l’Homme
est MAÎTRE, même du sabbat. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/2018-01-16/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 16 janvier   Mar 16 Jan - 5:12

Ce que Jésus dit au sujet du sabbat de la loi de Moïse vaut encore aujourd’hui. Comment considérons-nous les commandements de Dieu et les demandes de l’Église ? Comme des obligations dont le seul but est de nous faire obéir à quelque chose ? Ou d’un guide dans notre vie ? C’est en comprenant que la loi de Dieu est une aide dans notre vie que nous la vivrons telle que Jésus nous l’a enseignée. Dieu veut que notre vie soit belle, bonne, pleine, juste… et c’est dans ce but que sa loi existe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lecture du jour- 16 janvier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 16 janvier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Jeudi 6 Janvier 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Mercredi 12 Janvier 2011 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: