Forum Catholique

Catholique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lecture du jour- 9 juillet

Aller en bas 
AuteurMessage
Julie

avatar

Messages : 7808
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 31
Localisation : Québec

MessageSujet: Lecture du jour- 9 juillet   Dim 8 Juil - 18:15

Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.



Lundi de la 14e semaine, année paire

Évangile de Matthieu Mt. 9, 18-26 suivie de homélie du père Gilbert Adam

" Tandis que Jésus leur parlait ainsi, voilà qu’un notable s’approcha. Il se prosternait devant lui en disant : « Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. »

Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples. Jésus est toujours disponible et chacun est important pour lui. Partout où il passe, il fait le bien. Jésus attend et il nous accueille avec douceur et humilité. Il nous demande d’avoir foi en Lui. Le notable de l’Evangile est pris par l’affolement que provoque en lui sa souffrance. Jésus l’écoute et le suit avec ses disciples. Comme cet homme, nous espérons dans le don de la vie. Cependant que de résistances sont encore chez nous face à l’espérance de la vie apportée par Jésus ! Et pourtant Jésus fait son œuvre de salut en chacun de nous, c’est pourquoi ce chef ne s’arrête pas à la mort de sa fille, il va à la rencontre du Seigneur avec la certitude qu’elle vivra si seulement il lui impose les mains. Aujourd’hui encore nous entrons dans cette démarche de foi qui nous fait toucher Jésus qui nous sauve. Nous croyons qu’il peut nous sauver et qu’il vient encore jusqu’à nous, malgré nos résistances, car nous croyons que Dieu est bon, que nous sommes créés à son image et à sa ressemblance. L’humanité est comme cette pauvre femme qui s’en va, perdant sa vie. Elle souffre, comme cette petite fille déjà morte que Jésus va rencontrer. Jésus continue sa course de salut pour la vie.

"Et voici qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par-derrière et toucha la frange de son vêtement. Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. »

Jésus se retourna et, la voyant, lui dit : « Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et, à l’heure même, la femme fut sauvée. Ces deux personnes s’approchent de Jésus avec une grande foi. Toutes deux sont confrontées à des situations difficiles, la mort de sa fille pour l’un, et pour l’autre, une maladie de longue date. Ils viennent à Lui pour demander une grâce, pour trouver auprès de Lui un réconfort. Le plus merveilleux est l’assurance avec laquelle ils demandent à Jésus des choses qui paraissent impossibles. Ils ont la certitude qu’ils seront écoutés et ils misent tout sur la réponse positive de Jésus, ils ont confiance en lui. La mort n’empêche pas l’espérance qui naît de la foi, car Dieu a vaincu la mort, et il est le garant de notre espérance. Jésus veut nous redonner la vie pour que nous soyons vivants d’une nouvelle vie divine. Par le mystère des sacrements, le Christ Jésus nous manifeste son amour, nous pouvons encore le toucher aujourd’hui dans la foi. C’est la foi de cette femme qui est à l’œuvre quand elle se dit : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. »

"Jésus, arrivé à la maison du notable, vit les joueurs de flûte et la foule qui s’agitait bruyamment. Il dit alors : « Retirez-vous. La jeune fille n’est pas morte : elle dort. »

Mais on se moquait de lui. Quand la foule fut mise dehors, il entra, lui saisit la main, et la jeune fille se leva. Et la nouvelle se répandit dans toute la région. Jésus trouve encore chez nous la même agitation qu’il va calmer ! C’est après avoir mis toutes nos objections dehors que le maître de la vie reprend notre vie en main et nous remet debout. Après avoir été guérie, la femme hémorroïsse est « sauvée » nous dit l’Evangile. Nous cherchons à « sauver » notre vie et celle des autres en donnant un sens à notre existence. C’est Jésus qui nous sauve de la mort et nous donne la force dans la maladie. Nous avons le devoir de donner un sens à notre vie et à vivre pour donner un sens à celle des autres. Il nous faut toucher Jésus et l’annoncer car Il est la Vie. Nous pouvons apporter la Vie à nos frères avec un témoignage joyeux, en priant pour eux. Voilà le véritable trésor qui demeure, car tout ce que nous faisons pour les autres est fait à Jésus qui nous donne la Vie.

Nous demandons la grâce de ne pas résister à Jésus qui nous remet debout.

http://www.pere-gilbert-adam.org/Lundi-de-la-14eme-semaine-annee-paire.html#evenement4788

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
   tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean le Baptiste,
voilà qu’un notable s’approcha.
Il se prosternait devant lui en disant :
« Ma fille est morte à l’instant ;
mais viens lui imposer la main,
et elle vivra. »
   Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples.

   Et voici qu’une femme
souffrant d’hémorragies depuis douze ans
s’approcha par derrière
et toucha la frange de son vêtement.
   Car elle se disait en elle-même :
« Si je parviens seulement à toucher son vêtement,
je serai sauvée. »
   Jésus se retourna et, la voyant, lui dit :
« Confiance, ma fille !
Ta foi t’a sauvée. »
Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.

   Jésus, arrivé à la maison du notable,
vit les joueurs de flûte
et la foule qui s’agitait bruyamment.
Il dit alors :
   « Retirez-vous.
La jeune fille n’est pas morte : elle dort. »
   Mais on se moquait de lui.
Quand la foule fut mise dehors,
il entra, lui saisit la main,
et la jeune fille se leva.
   Et la nouvelle se répandit dans toute la région.

           – Acclamons la Parole de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Nicolas

avatar

Messages : 1778
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 48

MessageSujet: Re: Lecture du jour- 9 juillet   Lun 9 Juil - 1:07

Bonjour Julie,
Bonjour à toutes et à tous,




Lundi 9 Juillet 2018

Saint Augustin Zhao Rong, Prêtre, et ses compagnons ; Martyrs
Premier prêtre chinois martyrisé. Il fait partie des cent vingt martyrs, canonisés en 2000, qui donnèrent leur vie pour le CHRIST, en Chine, du XVIIe au XXe siècle.

14ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année B







(Première lecture)
Livre du Prophète Osée 2 : 16, 17b et 18, 21 et 22


« Je ferai de toi mon épouse pour toujours »

Ainsi PARLE le SEIGNEUR :
Mon épouse infidèle,
Je vais la séduire,
Je vais l’entraîner jusqu’au désert,
et Je lui parlerai cœur à cœur.
Là, elle Me répondra
comme au temps de sa jeunesse,
au jour où elle est sortie du pays d’Égypte.
En ce jour-là – Oracle du SEIGNEUR –,
voici ce qui arrivera :
Tu M’appelleras : « MON ÉPOUX »
et non plus : « Mon Baal » (c’est-à-dire « mon maître »).
Je ferai de toi Mon Épouse pour toujours,
Je ferai de toi Mon Épouse
dans la JUSTICE et le DROIT,
dans la FIDÉLITÉ et la TENDRESSE ;
Je ferai de toi Mon Épouse dans la LOYAUTÉ,
et tu connaîtras le SEIGNEUR.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






TON RÈGNE EST UN RÈGNE ÉTERNEL


Chant de louange appartenant au recueil de David.

Psaume 144 (145) , entièrement




Psaume 144 (145) : 2 et 3, 4 et 5, 6 et 7, 8 et 9


R/ Le SEIGNEUR EST TENDRESSE ET PITIÉ !

Chaque jour je TE bénirai,
je louerai TON NOM toujours et à jamais.
IL EST GRAND, LE SEIGNEUR, HAUTEMENT LOUÉ ;
à SA GRANDEUR, IL n’est pas de limite.
R/

D’âge en âge, on vantera TES ŒUVRES,
on proclamera TES EXPLOITS.
Je redirai le RÉCIT de TES MERVEILLES,
TON ÉCLAT, TA GLOIRE ET TA SPLENDEUR.
R/

On dira TA FORCE REDOUTABLE ;
je raconterai TA GRANDEUR.
On rappellera TES IMMENSES BONTÉS ;
tous acclameront TA JUSTICE.
R/

Le SEIGNEUR EST TENDRESSE ET PITIÉ,
lent à la colère et PLEIN D’AMOUR ;
la BONTÉ DU SEIGNEUR est pour tous,
SA TENDRESSE, pour toutes SES ŒUVRES.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 9 : 18 à 26

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Notre SAUVEUR, le CHRIST JÉSUS, a détruit la mort ;
IL a fait RESPLENDIR la VIE par l’ÉVANGILE.
Alléluia.

(2 Tm 1, 10)




« Ma fille est morte à l’instant ; mais viens, et elle vivra »

En ce temps-là,
tandis que JÉSUS parlait aux disciples de Jean le Baptiste,
voilà qu’un notable s’approcha.
Il se prosternait devant LUI en disant :
« Ma fille est morte à l’instant ;
mais viens lui imposer la main,
et elle vivra. »
JÉSUS se leva et le suivit, ainsi que Ses Disciples.

Et voici qu’une femme
souffrant d’hémorragies depuis douze ans
s’approcha par derrière
et toucha la frange de SON VÊTEMENT.
Car elle se disait en elle-même :
« Si je parviens seulement à toucher SON VÊTEMENT,
je serai sauvée. »
JÉSUS se retourna et, la voyant, lui dit :
« Confiance, ma fille !
Ta foi t’a sauvée. »
Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.

JÉSUS, arrivé à la maison du notable,
vit les joueurs de flûte
et la foule qui s’agitait bruyamment.
Il dit alors :
« Retirez-vous.
La jeune fille n’est pas morte : elle dort. »
Mais on se moquait de LUI.
Quand la foule fut mise dehors,
IL entra, LUI saisit la main,
et la jeune fille se leva.
Et la nouvelle se répandit dans toute la région.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

https://www.aelf.org/2018-07-09/romain/messe


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture du jour- 9 juillet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lecture du jour- 11 juillet
» Lecture du jour- 22 juillet
» Lecture du jour- 25 juillet
» Lecture du jour- 12 décembre
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Catholique  :: Lecture du jour-
Sauter vers: